Mettre la pression sur Lyon

Bien mieux ces dernières semaines, le Paris Saint-Germain reçoit ce soir au Parc des princes un Stade Rennais en plein doute, avec pour enjeux une deuxième place au championnat, mais surtout l'opportunité de revenir à un petit point de l'Olympique Lyonnais.

Mettre la pression sur Lyon
PSG - Rennes, 23e Journée de L1. 20H30 Parc des Princes (BeINSport1)

Un PSG retrouvé

Décrié, conspué ce PSG... Discrédité même il y a encore une vingtaine de jours après sa déculottée (4-2) face à bastia. Incapable d'enchainer les victoires, impuissant face à Montpellier (0-0), désarmé face à Guingamp (0-1), ce PSG semblait désenchanté. Pire, le 18 Janvier, Blanc était encore sur la selette...

Mais heureusement, l'ETG est passé par là. Défaits 4-2, les hommes de Pascal Dupraz avouait avoir retrouvé un PSG conquérant. Puis Sain-Etienne dimanche dernier nous a convaincu, au moins pour un temps. 

Certes, Paris gagne sur penalty. Oui, le PSG n'a pas été flamboyant. Mais, Paris a gagné, qui plus est à l'extérieur. Avec un Ibra buteur, un milieu de terrain renaissant, et un Thiago Silva qui a meilleur mine. Alors oui, ce PSG est loin, très loin des années passées. Mais ce renouveau vient à point nommé.

On prend les mêmes et on recommence ?

Troisièmes avant la rencontre derrière Lyon et Marseille, les hommes de Laurent Blanc ont ce soir l'occasion de revenir provisoirement à un point de l'OL, qui affrontera Monaco dimanche soir sans son incontournable gâchette Lacazette. Autant dire que l'occasion est rêvé avant un Lyon-Paris des grands soirs, la semaine prochaine.

Pour cela, le coach parisien devra faire sans Thiago Motta suspendu ce soir. Cabaye pourrait alors être positionné en sentinelle, poste pour poste, pour garder l'équilibre au milieu. Ou Pastore pourrait faire son entrée dans le onze de départ, repositionnant Verratti un cran plus bas, pour une option un poil plus offensive.

Défensivement, la charnière sera logiquement reconduite. Maxwell, intouchable sur son côté gauche sera de la partie. À droite, Aurier étant à la CAN et Van der Wiel blessé, Marquinhos très bon face à Sainté aura une nouvelle chance de prouver qu'à ce poste au PSG, c'est lui le patron.

Enfin, l'animation offensive sera très certainement similaire à celle alignée à Geoffroy Guichard, Cavani-Lucas-Ibra. Avec un Zlatan qui décroche et organise, et un Cavani qui rôde dans la surface, le PSG devrait sans trop d eproblèmes faire trembler les filets ce soir.

Gare au Stade Rennais

"Une bête blessée est une bête dangereuse"... Non restons sérieux, trêve de plaisanterie, Rennes n'est pas, n'a jamais été, et ne sera jamais une "bête", ni blessée ni dangereuse d'ailleurs. Mais les rouges et noirs ont tout de même leur mot à dire.

Leur dernière victoire remontant au 3 Décembre (1-2) face à nice, les hommes de Philippe Montanier, dixième de Ligue 1 et défaits lourdement (1-4) à domicile dimanche face au relégable Caen, auront à coeur de montrer un tout autre visage ce soir au Parc, à en croire leur capitaine Sylvain Armand: "Les joueurs sont un peu abattus après la lourde défaite concédée contre Caen le week-end dernier (1-4). On a un peu baissé la tête, mais il y a eu une prise de conscience. J’espère qu’elle permettra de bien travailler, même si ce n’est pas le plus simple de se relancer au Parc des Princes."

Pourtant les chiffres parlent pour les bretons. Stat incroyable, le Stade Rennais est la dernière équipe à avoir gagné au Parc des Princes en Mai dernier. " On tentera de faire le maximum. Les deux dernières saisons, Rennes a gagné au Parc. Il faut s’en servir. On va essayer de se rassurer et de montrer un autre visage que face à Caen", ajoutait Armand, plutôt confiant.

Rennes invaincu depuis deux ans et demi au Parc donc, pourra compter sur le retour de Paul Georges Ntep, mais devra faire sans Mbengue toujours à la CAN, et Grosicki blessé.

Alors gare au Stade Rennais ? Telle est la question. Ce qui est sûr, Paris doit gagner, et avec la manière.