Paris au petit trot

Le PSG ne change pas de disque. Après une énième victoire poussive, les Parisiens ne retiendront pas le contenu mais seulement le score. Ce match contre Rennes leurs permettent néanmoins de se rapprocher à 1 petit point de l'Olympique Lyonnais.

Paris au petit trot
Les Parisiens après le but de Lavezzi (photo l'Equipe)
PSG
1 0
Rennes

La fin de saison du PSG semble déjà écrite. Une fois encore Paris gagne sans la manière. Additionné à ça une équipe Rennaise atone vous obtenez une rencontre très moyenne. La course au titre avec Lyon et Marseillaise aurait pourtant pu être un vecteur de motivation pour une équipe parisienne très apathique. Paris ouvre pourtant le score sur une phase de jeu de très grande classe. Un relais Zlatan-Pastore-Rabiot, amorcer par une accélération du Suédois en une touche de balle le tout parfaitement fini par Lavezzi, permet au PSG d'ouvrir le score (1-0, 29eme). La remise manquée de Pastore à la 33eme à permis de faire briller Sirigu, certes, mais cela aurait très bien pu permettre au Stade Rennais de revenir au score. Paris manque d'imagination et de création, Rennes est  résigné, sans grandes idées offensives. Ibrahimovic s'est encore montré décisif sur l'action du but mais ne montre toujours pas les signes d'un grand retour.

À 1 point de Lyon

Paris, eu égard à ses derniers matchs, n'a plus la possession du ballon et se montre bien plus dangereux sur des contres. C'est par l'une de ses actions de jeu que le duo Lavezzi-Cavani a bien failli briller. Mais la frappe croisée de l'Uruguayen ne trompe pas la vigilance de Benoit Costil (48eme). C'est à peu près tout à se mettre sous la dent, Paris tremblera que très peu mais aura su se montrer solide à l'image d'un Thiago Silva retrouvé. Sirigu est solide sur la frappe de Pedro Henrique à la 74eme minute. La fin de match est marquée par les nombreux sifflets du public du Parc envers certains de ses joueurs comme Edinson Cavani, sorti à 20 minutes de la fin. Paris finit quand même par gagner grace à ses individualités. Bref rien ne change au PSG, mais ça gagne et Lyon passera le week-end devant l'ogre parisien avec seulement 1 point d'avance. La pression ne sera que plus pesante sur les jeunes épaules lyonnaises.