Paris n'en profite pas

Le PSG ne profite pas de la défaite de l'Olympique Lyonnais à Lille pour prendre la tête de la Ligue 1. Dans un match sans grandes saveurs, Monaco et Paris ne font pas mieux qu'un triste 0-0.

Paris n'en profite pas
Pastore lors du match aller (maxifoot)
Monaco
0 0
PSG

Ce match au sommet de notre championnat n'aura pas eu le spectacle esconté. Une première période terne où Monaco n'aura surfé sur son bon match d'Arsenal que 15 petites minutes. Le reste, Paris aura été dominateur. Lavezzi disponible mais maladroit aura eu sa chance. Premièrement sur une remise de la tête de Matuidi au point de pénalty (24eme) et à la 28eme quand il croise trop sa frappe, légèrement toppée. Cavani, de même, sur une lourde frappe bien repoussée par Subasic à la 15eme et à la 44eme quand il ne peut cadrer une belle opportunité. Côté monégasque le bloc a été très solide et les occasions ont été peu nombreuses. Seul Moutinho, sur une frappe très tendre, à inquiéter la défense parisienne très solide. Une mi-temps très décevante.

Pastore était bien seul

Si Paris a globalement dominé la première période il n'a laissé aucune occasion à son adversaire dans les 45 autres dernières minutes. Et s'il a parfois manqué de justesse dans le dernier geste, le PSG a pu compter sur un Pastore bien au-dessus des autres. Véritable chef d'orchestre du jeu parisien, l'Argentin était bien seul ce soir pour pouvoir bouger la défense monégasque encore une fois très solide. "El Flaco" oblige Subasic à l'arrêt à la 52eme et 10 minutes plus tard quand il pique son ballon mais que cette fois-ci le portier Croate est tout heureux de voir le ballon passer à côté de son poteau droit. Derrière Paris ne met pas assez de rythme pour bousculer le onze rouge et blanc. Sirigu est lui bien tranquille dans sa surface de réparation où il n'aura vu le cuir que trop rarement dans ce match. Cavani, lui, n'est pas assez disponible pour peser sur le duo Toulalan-Wallace et les entrées de Bahebeck et Rabiot n'ont pas assez apportées dans l'impact offensif de l'équipe. Monaco a finalement fait le match qu'il voulait faire et prend un petit point à domicile. Les Parisiens, eux, ne profitent pas des faux-pas des Lyonnais et Marseillais pour passer devant les premiers cités et se démarquer des seconds. Paris se rapproche néanmoins à 1 point du leader Lyonnais et est plus que jamais prêt à passer devant. La question se sera quand ? Monégasques et Parisiens se quittent donc bons amis sur ce triste 0-0 et se retrouveront mercredi prochain au Parc pour les quarts de finale de la coupe de France.