Le contrecoup de Chelsea

Paris s'incline contre Bordeaux ce dimanche 3-2. Une défaite qui n'est sans nul doute dû au déplacement à Londres mercredi dernier.

Le contrecoup de Chelsea
Zlatan double buteur
Bordeaux
3 2
PSG

Paris, une nouvelle fois, avait la possibilité de passer devant au classement. Mais sans même attendre l'Olympico à 21 heures le PSG n'aura aucune chance de passer devant l'OL. La défaite de cet aprés-midi contre les Girondins réduit encore un peu plus les chances de titre du club parisien. Une rencontre qui démarre bien mal, dès la 17eme, sur un corner de Khazri Sané passe devant Thiago Siva et en profite pour décroiser sa tête et tromper Sirigu, impuissant (1-0, 17eme). Paris subit les contrecoups de son match de mercredi contre Chelsea et ne se procure qu'une seule occasion lors de ces 45 premières minutes. Paris n'est pas au mieux. Les Girondins plus frais physiquement font, eux, le match parfait. Leur pressing constant a aussi énormément gêné la relance parisienne. Finalement le 1-0 à la mi-temps est somme toute logique. À noter la blessure de David Luiz à la demi-heure de jeu, remplacé par Camara.

Une défense pas au niveau

Dès le début de seconde période Paris revient au score. Zlatan profite d'une erreur défensive bordelaise pour pousser de justesse le ballon au fond des filets (1-1, 49eme). En temps normal, le PSG aurait rapidement repris les devants mais physiquement le club de la capitale n'est pas au rendez-vous. Bordeaux se créer plusieurs occasions par l'intermédiaire de Chantôme et Rolan, mais c'est le passeur du premier but qui se mue en buteur sur le deuxième. Après un cafouillage dans une défense fébrile, Rolan de la tête prolonge pour Khazri qui, seule devant le but, pousse le cuir dans le but (2-1, 68eme). 3 minutes plus tard, Carrasso repousse brillamment une double occasion de Lavezzi, encore une fois maladroit dans le dernier geste. Finalement l'Argentin va obtenir un pénalty à la 84eme que Zlatan ne mettra aucun mal à transformer (2-2, 84eme). Paris n'aura pas forcé pour revenir, mais fébrile défensivement, il ne prendront aucun point de Chaban-Delmas. A la 87eme Rolan reprend du plat du pied un centre de Plasil et trompe Sirigu impuissant (3-2, 87eme). Paris ne pourra pas revenir une troisième fois et s'incline presque logiquement. Si le PSG possède un onze de grande qualité, il n'a pas le banc nécessaire pour jouer sur tous les tableaux cette saison. Une chose est sûr, Paris devra montrer un tout autre visage dans les semaines à venir et ne plus prendre les matchs à la légère, le calendrier ne le permettra pas.