Paris poursuit son rythme de champion

Facile vainqueur de Monaco 3-0, Paris prend seul la tête de la ligue 1. Di Maria s'offre sa première passe décisive.

Paris poursuit son rythme de champion
(REUTERS/Eric Gaillard)
Monaco
0 3
Paris

On ne pouvait pas mieux espérer qu'un Monaco-PSG pour conclure une journée en bouquet finale. Toujours invaincu et n'ayant concédé aucun but, Paris partait logiquement favori. Un peu emprunté en début de rencontre, il se met par à-coups en difficulté. Mais dans la grande majorité de ces 45 premières minutes, le club de la capitale domine son sujet. Un peu de la même manière que par ses précédentes oppositions, le PSG joue par intermittence.  Ibra positionne très reculé et se procure la première occasion de la partie (6eme). Lucas très appliqué se montre dangereux par un appel au coeur de la défense monégasque (15eme). Monaco, très reculé, joue par des contres très tranchants et extrêmement redouté par les défenseurs parisiens. El Shaarawy rejoint à la limite par Matuidi se procure la plus belle occasion. Une occasion à travers une frappe ecrasée, le pharaon est gêné par le retour du français (17eme). Sous les yeux de Di Maria, sur le banc, Paris n'est pas flamboyant mais n'est pas inquiété plus que ça. 

Paris taille patron

AFP

Le retour des vestiaires est favorable aux Monégasques qui se montrent plus entreprenants que des Parisiens presque surpris. Mais la machine parisienne se met en marche au même moment où la baisse physique monégasque se fait sentir. Bien servi par Ibra côté gauche, Matuidi centre fort premier poteau et trouve la tête de Cavani. La tête de l'Uruguayen est imparable (0-1, 57eme). Intenable, le Français tente même une frappe 2 minutes après. À la 66eme Di Maria rentre en lieu et place de Lucas. "El Fideo" centre presque sur sa première passe. La tête de Cavani est bloquée par un Subasic vigilant (68eme). Paris est solide et maîtrise son sujet. Avant de sortir Ibra y va de sa passe décisive. Il lance idéalement Cavani qui n'a plus qu'à tromper Subasic (0-2, 73eme). Puis, alors que le match de Valence pèse dans les chaussettes monégasques, Di Maria s'offre sa première "passe D". Une passe laser du centre du terrain pour Lavezzi qui conclut en fusillant le portier de l'ASM (0-3, 81eme). Paris est à 4 victoires en autant de matches. Paris est déjà champion...