Une journée en Ligue 1 - épisode 4

Débrief de ce qu'il y a à retenir d'important lors de cette quatrième journée de ligue 1.

Une journée en Ligue 1 - épisode 4
Une journée en ligue 1 (crédit image: Quentin Samson)

Les doutes qui pouvaient encore subsister quant au nom du futur vainqueur de cette saison ne sont plus d'actualité. Ce PSG-là est taillé pour tout écraser et ne laisser aucune miette à ses adversaires. Hier encore, la force avec laquelle Paris a renversé le rocher monégasque est effrayant de facilité. Pourtant cette équipe n'est pas totalement prête. Sa première période en est l'illustration même. Les joueurs du milieu se comprennent à merveille, la force défensive est rassurante mais il réside encore quelques imperfections dans les combinaisons offensives. Paris ne joue plus réellement de la même façon avec un Ibra beaucoup plus présent au coeur du milieu de terrain. Cavani se perd quelques fois dans son positionnement en ne sachant où se positionner par rapport au Suédois. Et Lucas ne fera pas long feu si son explosivité ne se marie pas avec un peu plus d'intelligence tactique. Bref avec l'arrivée de Di Maria et le retour de Pastore, Paris impose mais aura encore de quoi progresser. Monaco, hier, a montré ses limites. Fatiguée d'un mois d'août éprouvant, l'équipe de Jardim visera une nouvelle fois un podium cette année. Mais l'écart qui réside avec le PSG ne lui permettra pas de le concurrencer pour le titre. De plus la gestion d'un groupe extrêmement offensif sera une tâche non sans difficulté pour un Jardim que l'on sent un peu perdu par la stratégie de mercato de ses dirigeants. Des dirigeants qui semblent désormais faire passer le business bien avant l'intérêt sportif. Une stratégie qui pourrait rapidement montrer ses limites.

Lyon relève la tête...

Avec un début de saison compliqué, l'Olympique Lyonnais a connu un week-end un peu plus réjouissant que par les semaines passées. Le score (0-4) ne doit pas masquer les quelques corrections qu'il reste à apporter à cette équipe. Car emmené par un Nabil Fékir intennable, l'OL n'a pas brillé collectivement. Le Stade Malherbe de Caen n'a d'ailleurs pas démérité et si Anthony Lopes n'avait pas brillé dans ses buts, le scénario aurait pu être moins flatteur pour les hommes d'Hubert Fournier. Quoi qu'il en soit, Lyon va retrouver de la confiance après la trêve internationale et avec l'arrivée du prometteur Sergi Darder, se remettre sur de bons rails pour le début de la Ligue des Champions. 

...Marseille marque le pas

L'impressionnant réalisme de la précédente journée face à Troyes avait-il masqué les lacunes qui subsistaient encore dans cette équipe ? Dans l'emballement hâtif cela aurait pu. Mais comme nous le soulignons la semaine dernière, le 6-0 était pleins de "promesses" mais "ne masquera cependant pas tout". Il n'avait effectivement pas caché les carences défensives de cette équipe. La paire N'Koulou-Rekik n'était pas au mieux face à Guingamp et les doutes sur le prometteur défenseur Néerlandais sont permis. Cependant, laissons le temps à Michel pour faire passer le message et la philosophie de jeu à une équipe encore groggy de l'épisode Bielsa. La pause internationale tombe donc au bon moment pour l'OM qui devra apprendre de ses erreurs et trouver la bonne équation à un juste équilibre, entre jeunesse et expérience.

Reims, joli dauphin

L'amorce d'un championnat nous réserve constamment son lot de surprises. Voir Reims, dauphin de Paris après 4 journées est sans doute l'un des plus surprenants. 3 victoires et 1 défaite, les Champenois nous gratifie d'un jeu plutôt plaisant pour une équipe qui visait à l'aube de la saison, le maintien. Sa belle prestation contre Lorient (4-1), aura le mérite d'enchanter ses supporters et de trouver une bonne dynamique à une saison qui ne sera pas aussi belle comme elle l'est à l'heure actuelle. Toutefois, Reims prend de l'avance sur ses temps de parcours. Et comme on dit bien souvent, c'est bon pour la confiance.

Top

Il y a des joueurs qui forcent le respect et l'admiration. Nabil Fékir est l'un d'entre eux. Encore jeune (22 ans), le Lyonnais a réalisé un match proche de la perfection. Il fut l'auteur d'un magnifique triplé contre Caen samedi dernier et sa prestation majuscule est à souligner. Mais attention, sa force sera de confirmer. Car nous connaissons tous le talent de ce joueur, le plus dur sera de maintenir ce niveau. Le talent est grand, l'exigence l'est tout autant.

Flop

Heureux de leur premier but en ligue 1, les Lillois inquiètent plus qu'autre chose. Arrivé pour égayer le jeu soporifique, Hervé Renard est loin de tout ça. Sorti sous les sifflets, le LOSC a offert une triste prestation face au Gazélec Ajaccio. Tout proche du match nul sans un très grand Enyama dans les buts, Lille ne rassure pas. C'est notre flop de la journée.

Classement