Reprendre les Rennes en main !

Des résultats très décevants, un football peu attrayant, le Stade Rennais va mal. Il va pourtant falloir trouver des solutions, et ce dès dimanche avec la réception de l’AS Saint-Étienne à 17 heures.

Reprendre les Rennes en main !
Gelson Fernandes aura un rôle très important au milieu de terrain Rennais. / source photo: ouest-france.fr
Stade Rennais
Saint-Étienne/17:00
Stade Rennais: Benoît Costil, Olivier Sorin - Sylvain Armand, Mexer, Steven Moreira, Gjoko Zajkov, Benjamin André, Fallou Diagne, Romain Danzé - Vincent Pajot, Gelson Fernandes, Abdoulaye Doucouré, Christian Brüls, Sanjin Prcić - Habib Habibou, Pedro Henrique, Ola Toivonen, Philipp Hosiner.
Saint-Étienne/17:00: Stéphane Ruffier, Jessy Moulin - Moustapha Bayal Sall, Jonathan Brison, Loïc Perrin, Franck Tabanou, Kévin Théphile-Catherine, Paul Baysse - Fabien Lemoine, Jérémy Clément, Landry Nguemo - Mevlüt Erding, Yohan Mollo, Kévin Monnet-Paquet, Ricky Van Wolfswinkel, Romain Hamouma, Allan Saint-Maximin, Jonathan Bamba.
ARBITRE: Stéphane Lannoy (FRA)
ÈVÉNEMENTS: Ligue1, 21ème journée, Match se jouant au Stade de la route de Lorient.

     Il faut remonter au 3 décembre dernier et la victoire 2 buts à 1 contre l’OGC Nice pour retrouver trace d’une victoire Rennaise en championnat.  Trop long pour une équipe voulant prétendre aux places Européennes. Et ce n’est pas les deux  victoires  face à l’US Créteil en Coupe de la Ligue et en Coupe de France contre l’USL Dunkerque qui satisferont les supporters. Le calendrier n’est pas la pour  aider les hommes de Philippe Montanier. Trois des quatre équipes de tête se présenteront aux Rouges et Noirs d’ici début février, le premier acte ayant lieu dès dimanche à domicile face à Saint-Étienne. Or, durant la phase aller, les Bretons ne se sont jamais imposés face aux gros calibres. Si les raisons d‘avoir peur sont déjà nombreuses, il faut à cela ajouter l’absence du maitre à jouer Rennais Paul-Georges Ntep, soufrant d’une lésion musculaire à la cuisse droite, de Cheikh M’Bengue parti à la CAN avec le Sénégal. Anders Kondradsen et Ermir Lenjani, expulsés cette semaine lors de la défaite Rennaise en Coupe de la Ligue à Bastia(3-1) ne seront également pas à la disposition du coach. « Même si on est diminués, avec des suspensions et des blessures, le groupe doit pouvoir réagir et montrer les dents, parce qu’on a besoin de points », explique Montanier.

UNE ÉQUIPE EN DENTS DE SCIE

     Rien ne laissait pourtant présager de telles déconvenues il y à quelques semaines de cela. Des victoires qui s’enchainent, aucune défaite toutes compétitions confondues depuis le 28 septembre, bref tout laissait penser que Rennes puisse prétendre sans complexes au cinq premières places, voire mieux. Oui mais le Stade Rennais n’a pas changé par rapport aux années précédentes. Un lourd revers  4 buts à 0 concédé au Stade de la Route de Lorient contre Montpellier début décembre et c’est toute une machine qui s’enraille. Ce qui s’apparenterait à un accident de parcours pour de nombreuses équipes marque pour les Rennais le début de la décadence. Trois défaites en Ligue 1 en autant de matchs et se sont les ambitions d’un club qui sont revues à la baisse. Alors, comme le Stade Rennais a su subitement chuté, il sera peut-être faire de même pour repartir du bon pied.


SAINT-ÉTIENNE, PAS IDÉAL POUR SE RELANCER

     Les Bretons sont-ils capables de stopper les Verts ? Désormais sur le podium, les Stéphanois restent sur une série impressionnante en championnat. 7 victoires, 4 matchs nuls et pas la trace de la moindre défaite depuis le 5 octobre. Plus longue série d’invincibilité en cours en Ligue 1. L’entraineur Breton ne cache pas son inquiétude: «C’est une équipe qui enchaîne un nombre important de matchs d’invincibilité. C’est du très costaud. Ils sont capables de battre Lyon 3 à 0, de malmener Paris... Ils sont surtout costauds et performants dans toutes les lignes ». 9èmes du championnat à 3 points de la 6ème place, la situation n’est finalement pas si critique qu’elle pourrait y paraitre, mais il est primordial de prendre des points pour ne pas voir le haut de tableau se détacher. Définitivement cette fois. Tous les éléments semblent donc réunis contre le Stade Rennais pour le match de ce dimanche, mais c’est souvent lorsque l’on croit le moins en eux que les joueurs Bretons se montrent les plus surprenants. Alors qui sait ?