TFC- Stade Rennais : Les Bretons ne voient pas la vie en rose

En déplacement à Toulouse ce samedi (20H au Stadium Municipal) pour le compte de la 25ème journée, le Stade Rennais se doit de réagir. Défaits cette semaine en Coupe de France à Monaco (3-1), les rouge et noir n’ont plus gagné depuis 11 rencontres contre une équipe de Ligue 1.

TFC- Stade Rennais : Les Bretons ne voient pas la vie en rose
Les Toulousains étaient venus s'imposer 3-0 sur la pelouse du Stade de la Route de Lorient à l'aller. Crédits photo: © AFP - J.S. Evrard.
Toulouse
Stade Rennais/20:00

Les spirales négatives ont parfois tendance à durer, le Stade Rennais en sait quelque chose. Chutants dans le ventre mou du classement journée après journée depuis le mois de décembre,  les Bretons pourraient dangereusement voir leur situation s’aggraver en cas de nouvelle défaite. Pour la première fois de la saison, les rennais sont désormais plus proches des relégables que du top cinq sur un plan comptable. La zone rouge reste certes encore à huit points mais elle se rapproche à grands pas.

Avec le jeu proposé depuis quelques temps, les protégés de Philippe Montanier ne pourront jamais prétendre à mieux qu’une place en milieu de tableau. Les raisons d’y croire sont pourtant présentes, en témoigne la dernière prestation à domicile où ils ont longtemps cru pouvoir défaire les Marseillais (1-1). Espoir de courte durée puisque le revers en Coupe de France en Principauté (3-1) mercredi dernier a rapidement fait retomber les Brétilliens dans leurs travers.

Face à Toulouse, les Bretons qui cherchent  à retrouver de l’allant conteront sur leur fameux système de jeu, largement assumé par le coach, les emmenant à jouer le contre.  Système qui a montré ses limites. L’attaque rennaise est effectivement à la peine. Cette équipe n’a plus marquée deux buts dans le même match en championnat depuis le 3 décembre dernier à Nice (1-2). Pas surprenant donc de retrouver les rouge et noir à la 16ème place du classement des attaques.

 «Il y a urgence » pour les deux formations

Ce n’est pas beaucoup mieux du côté des Toulousains. Pire même pour une équipe qui flirte dangereusement avec la ligne de flottaison. Et le calendrier à venir n’est pas là pour leur donner confiance. Un déplacement au Parc des Princes la semaine prochaine puis Saint-Étienne et Marseille par la suite. Rien que ça pour les hommes d’Alain Casanova qui pourraient se retrouver dans une situation bien plus critique que les Rennais à l’issue de ce match.

Le buteur maison des violets Wissam Ben Yedder passe lui aussi une phase compliquée. En disette depuis le 8 novembre dernier, lui qui évolue désormais seul en pointe sur le front de l’attaque semble avoir plus de mal à exprimer pleinement ses qualités dans cette position. En conférence de presse, François Sirieix avait conscience de l’importance du match à venir : «Il y a urgence, même s'il reste encore beaucoup de matchs… Mais on doit prendre des points et gagner des rencontres. Ainsi, Rennes revêt une importance supplémentaire.»

Le discours affiché par Philippe Montanier sur le site du club rennais est identique : « Si on se bat pour le maintien, ça peut être long mais il faut s’y préparer. Depuis le début de l’année, nous n’avons pris que 3 points sur 15. Il y a donc urgence. Il faut être conscient de la situation. Ce sera la bagarre jusqu’au bout.»

Si la saison des rennais s’annonce une nouvelle fois décevante, une série de plusieurs victoires pourrait leur permettre d’au moins croire à une fin de saison plus animée. Mais toute série débute par une victoire, le match à Toulouse en est l’occasion parfaite.

Le groupe Toulousain : Ali Ahamada, Zacharie Boucher - Marcel Tisserand, JD Akpa Akpro, Dragos Grigore, Pavle Ninkov, Steeve Yago, Issiaga Sylla et Uros Spajic - Étienne Didot, Abel Aguilar, Tongo Doumbia, Adrien Regattin, Oscar Trejo et Pantxi Sirieix - Wissam Ben Yedder, Martin Braithwaite et Aleksandar Pesic.

Le groupe Rennais : Benoît Costil, Olivier Sorin - Sylvain Armand, Steven Moreira, Benjamin André, Fallou Diagne, Romain Danzé, Ermir Lenjani, Cheikh M’Bengue - Vincent Pajot, Gelson Fernandes, Abdoulaye Doucouré, Sanjin Prcić, Anders Konradsen - Habib Habibou, Pedro Henrique, Ola Toivonen, Paul-Georges Ntep.