Lorient l'a fait !

A quelques jours d'une finale de la Coupe de la ligue, les Verts recevaient les Bretons de Lorient dans un chaudron bouillant. La rencontre a tenu toutes ses promesses. Lorient s'est imposé deux buts à un sur le fil grâce à un but d'Aliadière à la 93e minute.

Lorient l'a fait !
Saint-Etienne
1 2
Lorient
Saint-Etienne: Ruffier, Zouma, Mignot, Sall, Ghoulam, Lemoine, Bodmer, Diomandé, Mollo, Brandao, Hamouma.
Lorient: Lecomte, Baca, Manga, Bourillon, Gassama, Monnet-Paquet, Lemina, Coutadeur, Barthelmé, Aliadière, Corgnet.
SCORE: 0-1 : Barthelme (44e), 1-1 : Aubameyang (74e), 1-2 : Aliadière (90+3e)
ARBITRE: Saïd ENNJIMI
ÈVÉNEMENTS: 1/4 de finale de Coupe de France - Stade Geoffroy Guichard

"Il faut se rapprocher une nouvelle fois du Stade de France." Brison, absent du groupe pour ce quart de finale, a parfaitement défini l'objectif des Stéphanois. L'enjeu n'a pas effrayé Galtier, qui a préferé laisser de côté des joueurs cadres tels que Clerc, Perrin, Cohade, Guilavogui, Brison, Aubameyang. L'équipe du Forez, bien que remaniée, pouvait légitimement espérer se qualifier face à une équipe de Lorient très amoindrie par les blessures de Lautoa, Koné, Abu, Jouffre, Traoré ou encore Mareque. Malgré une première période quasiment totalement à la faveur des Verts, les Merlus se sont montrés solides et dangereux à plusieurs reprises. A la demi-heure de jeu, Giuly, non inscrit pour la rencontre, annoncait : "on n'a eu qu'une occasion. On va jouer en contre ce soir. On est bien en place. On va essayer de pas prendre de buts."

L'ancien Parisien a vu juste, puisque les Merlus n'ont fait que répondre aux assauts successifs des Stéphanois. Tout d'abord avec deux sauvetages sur la ligne, le premier par Baca sur une tête de Brandao (30e), le second de ce même Baca sur une tête cette fois-ci de Zouma (50e). Puis sur une course folle de Mollo, qui avait pourtant pris tout le monde de vitesse, avant de se faire reprendre in extremis par Gassama (10e). Bodmer, auteur d'une bonne prestation, mais qui s'est éteint au fil du match, aurait lui aussi pu trouver la faille sur un magnifique enchaînement mais a vu sa frappe puissante froler la lucarne de Lecomte (37e). Le manque de réussite de l'équipe stéphanoise a été payé très cher, puisque par deux fois dans les arrêts de jeu, les hommes de Gourcuff ont trouvé la faille. Barthelme, oublié par la défense, a eu tout le temps de contrôler et ajuster Ruffier d'une superbe frappe sous la barre (0-1, 45e). L'égalisation d'Aubameyang sur une passe sensationnelle de Cohade (1-1, 74e) n'y changera rien, puisqu'arrive l'un des deux chefs-d'oeuvre du match. Trouvé suite à un superbe centre d'Autret, Aliadière envoie un missile en demi-volée sous la barre de Ruffier. (1-2, 93e). L'un des chefs-d'oeuvre oui, car Lorient, bien que regroupé derrière, s'est procurée de nombreuses occasions et a permis à Ruffier de s'illustrer. Seul à deux mètres des buts, Aliadière a vu sa tentative repoussée par une exceptionnelle détente de Ruffier sur sa ligne (67e). Lorient aurait aussi pu trouver la marque si Corgnet, seul face au but, n'avait pas tiré au-dessus (32e).

La bonne affaire est bretonne. Lorient rejoint Troyes en demi-finale de Coupe de France, et met fin à la série d'invincibilité de 17 matchs de l'AS Saint-Etienne, dernière équipe invaincue d'Europe en 2013. Saint-Etienne s'évite des prolongations compliquées à 4 jours d'une finale historique, mais pourra nourrir des regrets. Attention aux Verts de ne pas vivre un véritable cauchemar breton en l'espace de quelques jours...