Une affiche sans goût et sans relief

Saint-Etienne, qui lutte pour le podium, recevait un Bordeaux qui n'a plus rien à jouer en championnat ce vendredi à 20h30.

Une affiche sans goût et sans relief
Saint-Etienne
0 0
Bordeaux
Saint-Etienne: Ruffier - Clerc, Zouma, Sall, Ghoulam - Guilavogui, Cohade (Bodmer 63e), Lemoine - Hamouma (Mollo 74e), Aubameyang, Brandao
Bordeaux: Carrasso - Poundje, Faubert, Henrique, Sane, Mariano - Biyogo-Poko, Obraniak (Plasil 38e), Traoré, Saivet (Sagbo 82e) - Rolan (Ben Khalfallah 66e)
ÈVÉNEMENTS: 35e journée de Ligue 1 - Stade Geoffroy Guichard

Dans un stade à guichets fermés, mais aussi à clapets fermés, nous avons assisté à une rencontre plutôt morose. Saint-Etienne et Bordeaux se sont neutralisés au terme d'un match sans relief. Saint-Etienne n'en profite pas, et peut même se retrouver à la sixième place au terme de cette 35e journée. 

Un véritable cimetière

Silence de cathédrale, ambiance muette, cimetière, appelez ça comme vous voulez. Les Ultras ont déçu  tout le monde. Alors que des familles se sont déplacées, que cette soirée aurait dû être une fête, et que l'équipe a besoin de soutien plus que jamais, Geoffroy Guichard était muet. Les Green Angels, pourtant avertis et logiquement sanctionnés pour avoir utilisé des fumigènes au Stade de France et à Gerland, ont vu les Magic Fans et les Ultra Marines se rallier à leur cause. Sans sono, sans animations, sans mégaphones, sans rien, Saint-Etienne sonnait creux et le peuple Vert n'a jamais réussi à lancer de chants. Est-ce normal ? Tout le monde s'accorde à dire que non. Ne pas soutenir une équipe qui se bat depuis le début de la saison dans ce sprint final est totalement absurde et déplacé, et irrespectueux pour les joueurs, le staff technique, et les supporters qui ont fait le déplacement. Galtier, abbattu, était pourtant venu discuter avec les Magic Fans avant le début de la rencontre. Mais la situation n'a pas évolué...

Un très bon Carrasso

Excellent de A à Z, le portier girondin à longtemps maintenu le navire à flot pour permettre aux Girondins de repartir avec un bon point obtenu à l'arraché. Avec plusieurs interventions notamment à la 23e face à Aubameyang, à la 34e devant Hamouma, à la 58e devant Brandao, le gardien du FCGB a réalisé un arrêt exceptionnel après la reprise. Alors que Guilavogui gratte un ballon, s'avance, et déclenche une frappe qui file dans la lucarne, Carrasso s'envole et garde la main ferme pour détourner en corner. La plus belle occasion du match a été une nouvelle fois sauvée par l'ancien international français, mais ce dernier n'était pas malheureux lorsque Saivet manquait de peu de marquer contre son camp en touchant le poteau à la 36e.

Saint-Etienne s'est battu, sans son public, mais a buté sur un bon Carrasso et sur une défense solide. Aubameyang, comme le reste de l'équipe, a semblé fatigué comme face à l'OL, et ne semble plus en mesure d'aller accrocher une place qualificative en Ligue des champions. Peu importe, les supporters s'en contenteront, ils ne pourront de toute façon pas se plaindre.