Stéphanois et Marseillais se neutralisent

Pour le dernier match de la 26eme journée de ligue 1, Saint-Etienne (5eme du classement) recevait Marseille (3ème) au stade Geoffroy Guichard (score final 2-2)

Stéphanois et Marseillais se neutralisent
Saint-Etienne
2 2
Marseille
Saint-Etienne: Ruffier - T. Catherine, Sall, Perrin, Tabanou - Lemoine, Clément, Diomandé - Hamouma (Monnet-Paquet 82'), Van Wolfswinkel (Erding 72'), Gradel.
Marseille: Mandanda - Dja Djéjé (Aloe 63'), Fanni, Morel, Mendy - Imbula, Romao (Alessandrini 63') - Ocampos, Payet, Ayew - Gignac (Batshuayi 62')
SCORE: 1-0 Gradel 56', 1-1 Batshuayi 65', 1-2 Batshuayi 67', 2-2 Erding 90+1

C'est dans un chaudron bouillant d'ambiance que stéphanois et marseillais s'affrontent en ce dimanche soir. Profitant de l'état de santé de Thauvin, Ocampos a été choisi par Marcelo Bielsa afin de combler au mieux son milieu de terrain. Côté stéphanois, aucune réelle surprise. Les phocéens, comme à leur habitude depuis le début de saison, s'emparent rapidement du ballon, en évoluant au maximum dans la moitié de terrain des verts. Mais petit à petit, les hommes de Christophe Galtier reprennent le rythme en main, effectuent un pressing haut pour gêner au maximum la défense marseillaise de se relancer. La frappe de Gradel (9') effraie Steve Mandanda pour la seconde fois, la première étant une tête de Van Wolfswinkel sur un coup franc (4'). De mauvaises relances, les stéphanois vont en faire aussi ce qui va profiter à Payet, le milieu offensif sur le côté droit centre, mais son mauvais contrôle ne va aboutir à rien (14'). Le match s'équilibre durant le premier quart d'heure, les locaux se montrent pour le moment les plus dangereux avec 2 occasions. Ils sont par ailleurs proche d'ouvrir le score à la 19ème minute par Van Wolfswinkel, mais ce n'est sans compter sur Mandanda qui se jette sur le ballon et évite ainsi au néerlandais de mettre le ballon au fond des filets. Marseille subit, Marseille se fait peur ! Ayant du mal à passer l'axe de la défense stéphanoise, les olympiens vont devoir utiliser leurs côtés, sauter les lignes ou encore tenter de loin, il faudra attendre la 31eme minute pour voir la première frappe marseillaise (Payet), une première depuis le début de saison. Le rythme redescend en cette fin de première mi temps, la possession est toujours phocéenne malgré le peu d'occasion concrète. Saint-Etienne va clore cette période sur une belle note par l'intermédiaire de Gradel (42') sur un coup franc direct, Mandanda le stoppera net au pied de son poteau. 

En seconde mi temps les coéquipiers d'Hamouma repartent sur les mêmes bases, poursuivant leur pressing et s'offrant même un pénalty. Sur une mauvaise relance de Romao, Hamouma s'empare du ballon mais tombe littéralement sur Morel dans la surface. Clément Turpin n'hésite pas et siffle le point de penalty, Gradel se charge de le tirer et d'ouvrir le score (1-0, 54'). Les marseillais essaient tant bien que mal de s'organiser et de se reconstruire, mais la seule chose qu'ils récoltent dans les prochaines minutes est un carton jaune pour Ocampos qui s'écroule dans la surface de réparation stéphanoise, l'arbitre de la rencontre estime qu'il y avait simulation. Marcelo Bielsa va donc procéder à ses premiers changement en faisant notamment sortir Gignac et en laissant entrer Batshuayi. Coaching gagnant, puisque sur son premier ballon le belge va parvenir à égaliser (1-1, 64'), et même à doubler la mise (1-2 66') grâce à l'aide d'Alessandrini entré en même temps que le double buteur, effectuant les 2 passes. Énorme retournement de situation à Geoffroy Guichard ! Hamouma essaiera d'égaliser à la 71eme minute, mais il enroule trop sa frappe qui passe largement au dessus du but de Mandanda. L'Olympique de Marseille avait la possession, l'Olympique de Marseille se procure maintenant des occasions. L'égalisation phocéenne (qui rime avec coaching) les a totalement libéré, on sent que les marseillais reviennent bien en cette seconde période en remportant leurs duels. Clément Turpin annonce 4 minutes de temps additionnel, mais Mevlut Erding aura besoin que d'une minute pour égaliser dans un petit cafouillage dans la surface de réparation marseillaise, ne se laissant pas impressionner par le champion d'automne (2-2, 90+1).

Au final, les 2 équipes auront eu leur temps fort, les hommes de Bielsa auront fait basculé la physionomie du match en 2 minutes mais le chaudron vert ne s'est pas éteint, revenant au score dans le temps additionnel.