Pas d’explosions à Bonal

Après s’être imposé au Stade Gerland le FCSM pouvait confirmer face à Ajaccio qui venait de perdre à domicile face à Toulouse. Après une longue sieste de 90 minutes le constat était prévu. Un match nul et plus que vierge s’est terminé devant des spectateurs ahuris.

Pas d’explosions à Bonal
Sochaux
0
0
Ajaccio
Sochaux: Pouplin – Corchia, Carlao , Kanté, Sauget (puis Peybernes 74') – Boudebouz (puis Privat 65'), Poujol, Nogueira (puis Dias 78'), Roudet – Sio, Bakambu.
Ajaccio: Ochoa – Chalmé, Zubar, Poulard, Bouhours – Mostefa, Lasne –Oliech (puis Cavalli 70'), André (puis Diawara 88'), Diarra (puis Delort 88') – Mutu.
ARBITRE: Monsieur Varela - Cartons jaunes: Bakambu pour Sochaux, Ochoa et Chalmé pour Ajaccio
ÈVÉNEMENTS: 31 ème journée du championnat de France de Ligue 1 - Stade Auguste Bonal - 16 818 spectateurs. Temps sec - 7 degrés au coup d'envoi.

Un match terne, ennuyant. La stupéfaction des fans Jaunes et Bleus était de mise compte tenu la performance que leurs joueurs avaient fait  la semaine précédente. L’engouement et l’excitation étaient revenus dans les travées de Bonal, mais cela n’a pas duré des lustres.

Mis à part le bon début de match du club Corse d’Albert Emon conclues par une frappe d’Adrian Mutu qui a heurté.. la tête d’un supporter sochalien en pleine déprime (7’) et une frappe d’Oliech qui frôle le poteau droit de Simon Pouplin  (11’) il ne s’est pas passé grand-chose dans le nid de Bonal où les poussins ne savaient plus où mettre la tête et leurs pieds. La fatigue se faisait sentir dans le onze d’Eric Hély qui cherchait son souffle. Ce match est très loin d’être la copie conforme du match de la semaine dernière à Lyon qui aurait dû donner un coup de booster aux Lionceaux.  

Eric Hély "Nous n'étions pas dans un grand soir, dans l'animation, j'aurai voulu mieux"

Le crâne de Bakambu puis le néant

Sochaux a réussi tout de même à réagir grâce à Cédric  Bakambu qui place une tête en dessous de la barre transversale mais Guillermo Ochoa était vigilent et exécute une claquette.  (20’) Et ensuite.. Rien à signaler jusqu’au terme de ce match mis à part des imprécisions, des passes mal joués ou des coups de pied arrêtés trois mètres au dessus de la barre. La tête de Privat passe de peu à côté à la 75ème minute et le match se termine tranquillement. Nous félicitons tout de même le gagnant du scooter Peugeot qui lui a quand même réussi à faire trembler la barre transversale à la mi-temps de la rencontre. Ajaccio fait une bonne affaire en décrochant un point à l’extérieur en restant à deux petits points de Sochaux qui lui colle aux basques. 

 

crédit photo: Eurosport.com