Sochaux en route vers l'improbable exploit

En s'imposant 2-0 contre l'OGC Nice, le FC Sochaux Montbéliard a continué sa belle série et est revenu à un point d'Évian - défait pendant ce temps-là à Reims - et de Guingamp - qui joue mercredi à Monaco. L'exploit d'un maintien inespéré est donc possible.

Sochaux en route vers l'improbable exploit
©AFP/Frederick Sorlin
FC Sochaux Montbéliard
2 0
OGC Nice
FC Sochaux Montbéliard: Pelé - Faussurier, Sunzu, Carlão (cap.), Marange - Ilaimaharitra, Prcic - Corchia, Roudet (Doubai, min. 89), Contout (Boukari, min. 75) - Ayew (Mauyka, min.80).
OGC Nice: Ospina - Kolodziejczak, Bodmer (cap.) (Pejcinovic, min. 25), Genevois, Puel - Abriel (Traore, min. 65), Mendy - Bautheac, Eysseric, Pied (Maupay, min. 65) - Cvitanich.
SCORE: 1-0, min. 45, Pejcinovic. 2-0, min. 57, Ayew.
ARBITRE: Fredy Fautrel. Avertissements : Ayew (min. 29), Prcic (min. 33) et Boukari (min. 77) pour Sochaux. Bautheac (min. 30), Cvitanich (min. 47 et 78) et Puel (min. 62). Exclusion : Cvitanich (min. 78).
ÈVÉNEMENTS: 36ème journée de Ligue 1. Stade Bonal, Sochaux.

Comme quoi, il ne faut jamais renoncer. Comme quoi, être reléguable dès la troisième journée n'envoie pas directement en division inférieure. Comme quoi, le coeur, l'envie et la hargne peuvent renverser des montagnes. Comme quoi, un état d'esprit guerrier et un public bouillant peuvent vous permettre de réaliser l'impossible. Enfin, d'être en phase de le réaliser. "On ne nous a pas dit que c'était impossible. Du coup, on l'a fait". Cette citation pourrait à elle seule résumer la performance réalisée par le FCSM depuis début février. Reléguable et en phase de couler, que ce soit moralement, psychologiquement ou comptablement quand Hervé Renard l'a repris, le club Doubiste adopte maintenant un rythme de prétendant à l'Europe. En effet, si le championnat avait débuté lors de la 23ème journée, le club Franc-Comtois serait cinquième, à deux points de la deuxième place ! Revigorés, joueurs, hargneux, les Sochaliens l'ont encore été ce dimanche.

Des recrues décisives

Et s'ils ont été si bons ces derniers temps, les Jaunes le doivent à un recrutement malin d'Hervé Renard, l'entraîneur arrivé au club après la démission d'Éric Hély. Tout d'abord Yohann Pelé, le gardien en soif de revanche après ses longs mois de blessure, qui a sû amener un esprit positif dans le groupe mais également rassurer sa défense, grâce à de grandes envolées et de très bons réflexes, illustrés une nouvelle fois lors de cette renconttre face à l'OGC Nice. Ensuite, les Zambiens Sunzu, Sinkala et Mayuka, qui ont amené de l'intensité physique dans l'effectif. Puis Julien Faussurier, de retour d'un passage fantôme outre-Manche. On peut même inclure dans ces recrues Sébastien Corchia, qui devait aller à Lille mais qui a vu son transfert invalidé par le CNOSF. Ayant de l'or dans ses pieds, celui-ci a sû marquer les esprits comme lors de son retour sous les couleurs des Lionceaux en inscrivant un but contre Valenciennes sur coup-franc ou en distribuant une nouvelle passe décisive ce dimanche sur le deuxième but du FCSM. Mais la recrue du jour, la star du jour était une autre recrue, le joueur prêté par l'Olympique de Marseille, Jordan Ayew. Poussant Pejcinovic à dévier le ballon dans ses buts pour l'ouverture du score puis envoyant de la tête le cuir dans les filets d'Ospina pour le deuxième but, le Ghanéen fut l'homme du match comme lors du match face à Bordeaux où il égalisa moins de dix minutes après son entrée en jeu. Toutes ces recrues ont sû s'intégrer au collectif déjà en place et sont toutes titulaires. La base du renouveau Sochalien.

La chance leur sourit

Ce dimanche tout a souri aux joueurs d'Hervé Renard. Tout d'abord quand Carlao, de retour de blessure sauvait les siens en dégageant le ballon sur sa ligne puis quand Cvitanich voyait sa réalisation refusée pour une position de hors-jeu bien arbitrée. Ensuite, la dynamique actuelle fit le reste. Jordan Ayew au terme d'une action dont lui seul a le secret débordait sur le côté gauche de la surface de réparation pour repiquer dans l'axe, tromper Ospina et obliger Pejcinovic à marquer contre son camp (1-0, min. 45). Ce même Jordan Ayew marquait en seconde mi-temps le but du break sur une tête rageuse suite à un centre parfait de Sébastien Corchia (2-0, min. 57). Les encouragements d'un public reboosté leur permit de garder leurs cages inviolées. L'exclusion de Cvitanich suite à un second carton jaune du à un geste de mauvaise humeur fut même anecdotique.

Plus qu'une carte à jouer

Avec cette victoire, combinée à la défaite d'Évian sur la pelouse de Reims (0-1) permet aux Lioncaux de revenir à un point du maintien. Sochaux a dorénavant un point de retard sur Evian et Guingamp - qui joue mercredi à Monaco - et trois sur Rennes - qui joue à Paris puis qu'ils affronteront lors de la prochaine journée -. Sans oublier le match Sochaux-Evian lors de la dernière journée... alors que Guingamp jouera à Marseille ! Ce match était donc décidemment celui de la bonne opération pour le FCSM. A Hervé Renard et à ses joueurs de concrétiser maintenant.

Le classement
Place Équipe Points +/-
15. Stade Rennais FC (-1) 40 0
16. En Avant Guingamp (-1) 38 -9
17. Evian Thonon-Gaillard 38 -17
18. FC Sochaux Montbéliard 37 -22
19. Valenciennes FC 29 -25
Le calendrier des prétendants au maintien
Équipe 36ème journée 37ème journée 38ème journée
Stade Rennais FC va à Paris reçoit Sochaux va à Reims
En Avant Guingamp va à Monaco reçoit Toulouse va à Marseille
Evian Thonon-Gaillard va à Reims reçoit Nice va à Sochaux
FC Sochaux Montbéliard reçoit Nice va à Rennes reçoit Evian