Sochaux : Un podium à quelques secondes près

Alors qu’il avait l’occasion de monter sur la deuxième marche du podium, Sochaux s’est fait rejoindre par Ajaccio à la dernière minute. Le capitaine Edouard Butin a montré l’exemple en ouvrant le score. Mais les Corses réduits à 10, mais déterminés ont trouvé les ressources pour égaliser par Madri.

Sochaux : Un podium à quelques secondes près
KTE alias Karl Toko-Ekambi a été très remuant mais Sochaux concède le nul contre Ajaccio. (Photo : fcsochaux.fr
Sochaux
1 1
Ajaccio
Sochaux: FC Sochaux-Montbéliard entr. : Olivier ECHOUAFNI 40 PELÉ 25 FAUSSURIER 12 MIGNOT 5 VIVIAN 27 GIBAUD 22 TARDIEU 6 KHARJA 7 BÉRENGUER (HABRAN 67') 9 BUTIN (c) (DIEDHIOU 79') 19 TOKO EKAMBI 11 CACERES (GUERBERT 85') REMPLAÇANTS 21 ILAIMAHARITRA 8 LOPY 10 GUERBERT 17 HABRAN 15 DIEDHIOU
Ajaccio: AC Ajaccio entr. : Olivier PANTALONI 16 SCRIBE 5 KANTÉ 12 MARESTER 20 PEROZO 7 GONCALVES (LECA 90') 13 BEGEORGI 17 PEDRETTI 18 CAVALLI (c) (BABILONI 67') 9 FAUVERGUE 11 MADRI 29 OLIECH (DIOP 58') REMPLAÇANTS 30 SOLLACARO 3 BABILONI 25 LECA 21 LESOIMIER 33 DIOP
SCORE: 1-0, min. 71, Butin. 1-1, min 94

Une première mi-temps bien terne

Invaincu depuis 14 matchs consécutifs, l’équipe sochalienne entraînée par le très sérieux Echouafni affronte un autre relégué de L1 : l’AC Ajaccio. Malgré un beau casting comme Pedretti, Cavalli, Oliech, l’équipe de Pantaloni n’est que 13ème à 11 points de leur homologue sochalien. Un match qui s’annonce donc assez ouvert entre deux anciens de la Ligue 1. D’autant que si le FCSM l’emporte, il passe seul deuxième de la Ligue 2.

Mais la première mi-temps n’est pas très emballante. Mise à part un sauvetage in-extremis de Fauvergue sur une tête de Caceres, le rythme du jeu est lent. Les Corses sont regroupés dans leur moitié de terrain et les Doubistes ont du mal à trouver le bon tempo.

Sochaux dauphin de L2

La pause a fait du bien, l’équipe Franc-Comtoise est passé d’un 4-2-3-1 à un 4-4-2 pour que les lignes soient plus resserrées. Un changement de dispositif payant car les Ajacciens souffrent de plus en plus de la vitesse imposée. L’agressivité augmente. Les Corses perdent leurs nerfs et craquent. Begeorgi est expulsé pour deux semelles consécutives. A 11 contre 10, les Jaunes et Bleus qui ont fait rentrer le jeune Habran, prêté par le PSG, vont pousser et cela va payer. 71ème Kanté, l’ex de la maison se troue, Caceres bute sur le gardien Scribe qui repousse dans les pieds d’Edouard Butin. Le capitaine Jaune et Bleu ne se fait pas prier pour inscrire son 5ème but de la saison. Soulagé il se fait porter en triomphe par ses coéquipiers.

Sochaux prend provisoirement la deuxième place du classement.

Ajaccio égalise

Dès lors on ne voit pas comment les Corses qui n’ont pas frappé une seule fois au but, peuvent revenir. Sochaux fait tourner le ballon tranquillement pour garder ses 3 points si précieux au classement. Guerbert et Diedhiou, deux joueurs à vocation offensive entrent même pour inscrire la balle de break. La balle de break qui sera loupé par le premier cité après un excellent travail du remuant Karl Toko Ekambi, meilleur buteur sochalien avec 7 buts. Mais les joueurs insulaires, qui ne lâchent jamais rien vont se révolter. A la dernière minute, Pedretti le joyau formé à Sochaux obtient un coup-franc. Après une belle combinaison le ballon revient sur Madri, le meilleur Ajaccien du match,  qui fusille Yohann Pelé. 94ème minute, alors que tout le public commençait à partir le sourire aux lèvres, Ajaccio égalise. Ils prennent la 12ème place tandis que les joueurs d’Echouafni restent à la 4ème place. Le déplacement contre Troyes, le leader incontesté, s’annonce déjà décisif pour les Sochaliens. Sochaux voit l’affaire se corser.

Butin, le buteur a déclaré au micro de BeinSport que le « scénario est cruel et que la victoire aurait été méritée ».