FC Sochaux - FC Metz : Une mauvaise entame de match qui coûte cher (0-1)

Les sochaliens ont été cueillis à froid d'entrée de match par des messins plus réalistes. Une première période catastrophique, une seconde plus intéressante côté doubiste mais un manque cruel d'efficacité fait que Metz remporte logiquement le match, et cela malgré une nette domination sochalienne en fin de rencontre. Un petit point en deux matchs, le FC Sochaux Montbéliard commence la saison de très mauvaise manière, à l'image de la saison dernière.

FC Sochaux - FC Metz : Une mauvaise entame de match qui coûte cher (0-1)
FC Sochaux - FC Metz : Une mauvaise entame de match qui coûte cher (0-1). Les joueurs à quelques secondes du coup d'envoi G. KLINGUER Vavel France

Un raté de Mignot, une première période catastrophique

Dès le début de la rencontre on sent la pression des joueurs du club de la croix de Lorraine :  pressing, passes efficaces et rapides vers l'avant... Les messins plus entreprenants et plus vifs mettent rapidement la défense jaune et bleu en danger.

C'est alors que Collaço qui semble blessé est au sol sur le bord de la pelouse et que Mignot temporise au lieu de balancer le ballon en touche. Résultat ? Perte de ballon du capitaine sochalien et c'est Lejeune lui aussi capitaine mais côté messin qui en profite pour marquer dès la première minute de jeu ! FC Sochaux 0-1 FC Metz (1' Lejeune)

Image : FC Metz officiel
Image : Twitter officiel du FC Metz

Puis le jeu se durcit, les messins plus agressifs sont toujours les premiers sur le ballon ou alors font des fautes pas forcément toujours sanctionnées. Mais toujours rien, le néant côté sochalien, aucune réaction ! Mignot est même à terre dès le début du match (6'). Le match et jeu sont hachés par les fautes, les cartons jaunes sont distribués. La domination et la maîtrise du match reste messine jusqu'à la mi-temps !

Côté doubiste on compte très peu d'occasion : un  tir contré de Toko Ekambi, un coup franc de Rayos directement dans les gants du portier messin et une action polémique : un centre de terrain Ramaré touché de l'épaule par un joueur mosellan. M. Castro ne bronche pas, pas de pénalty salvateur...

Une seconde période avec beaucoup plus d'envie

On s'attendait à une réaction, on l'a eu ! Inversement de côté mais aussi de possession de balle. Sochaux est beaucoup plus entreprenant tandis que Metz poussé par son public venu en nombre se contente de (bien) défendre. Les sochaliens multiplient les occasions surtout en fin de rencontre. Peu de temps après l'heure de jeu, le milieu de terrain Rayos frappe un long coup-franc à destination d'Onguéné, trop juste pour reprendre...

La pression sochalienne se fait sentir, le kop sochalien le plus actif spécialement installé derrière le but (populaire nord secteur C) soutient de plus en plus son équipe. José Riga, le nouveau coach messin effectue son premier changement (Kehli remplace Kaprof).

Toko Ekambi est lancé à plusieurs reprises (par Rayos) dans la profondeur mais bute à chaque fois sur Didillon, Caceres pas en réussite sur le match (ne jouait pas à son poste ?) effectue un bel enchaînement contrôle puis reprise de volée, l'angle est fermé, la frappe est cadrée mais Didillon s'interpose une nouvelle fois. A la 75', le peuple de Bonal croit à l'égalisation lorsque que Toko Ekambi frappe de demi-volée dans le petit filet extérieur... Le ballon traîne dans les 20 mètres messins, la possession elle est toujours sochalienne. Echouafni décide d'effectuer un changement, le maître à joueur sochalien Rayos plus en rythme en seconde période est remplacé par Faussurier.

Toko Ekambi meilleur buteur sochalien l'an passé décide de se présenter devant la cage messine, il s'ouvre le chemin du but en effaçant deux défenseurs mosellans, il dribble Didillon mais sa frappe échoue sur le poteau droit...

Sur un corner de Sao, les sochaliens poussent, Tardieu frappe de la tête mais c'était sans compter sur Didillon qui capte le cuir ou encore sur une tête de Mignot sauvée sur la ligne.

Le jeune messin Toussaint remplace le buteur du soir Lejeune et s'offre ses premières minutes en professionnel. Le FC Metz gère les dernières minutes et s'offre une première victoire en Ligue 2. Le FCSM lui doit se contenter d'un petit point en deux journées de championnat... en attendant peut être l'arrivée du co-meilleur passeur de L2 : Florian Martin.

La communion des messins avec leurs supporters