FC Sochaux - Tours FC (0-0) : Un match maîtrisé, une attaque en panne

Pour le compte de la 11e journée de Ligue 2, le FC Sochaux recevait le Tours FC dans son antre de Bonal. Vavel France s'est déplacé et vous a fait un résumé de ce match.

FC Sochaux - Tours FC (0-0) : Un match maîtrisé, une attaque en panne
FC Sochaux - Tours FC (0-0) : Un match maîtrisé, une attaque en panne
FC Sochaux Montbéliard
0 0
Tours FC
FC Sochaux Montbéliard: WERNER, ONGUÉNÉ, FAUSSURIER, GIBAUD, TEIKEU, RAMARÉ (c), ILAIMAHARITRA, MARTIN, GUERBERT (SAO 60'), CISSÉ, TOKO EKAMBI (THURAM 60')
Tours FC: WESTBERG, CILLARD, MIGUEL, GRADIT, BOUHOURS, BELKEBLA, KHAOUI (SANTAMARIA 79'), AGOUAZI, BOSETTI (TANDIA 71'), MIRACOLI, BERGOUGNOUX (c)
ARBITRE: Arbitrage de M. GUENAOUI
ÈVÉNEMENTS: Stade Auguste Bonal à Montbéliard, match comptant pour la 11e journée de Ligue 2. Environ 7 600 spectateurs.

Les sochaliens "nouvelle" version disputaient un match face à des clubs de Ligue 2 le meilleur à l'extérieur : le Tours FC. Albert Cartier, nouveau coach doubiste avait décidé de jouer sur la stabilité en alignant une défense quasiment similaire à celle donnée par le duo Daf-Hély. Seul le jeune Senzemba (qui a joué avec les U19 français) n'a pas été aligné au profit de Gibaud qui a donc pris le couloir gauche. Le milieu se composait de Ilaimaharitra, Ramaré et Guerbert et Martin sur les côtés. Le tandem d'attaque sochalien se composait de Sekou Cissé et de Toko Ekambi revenant de blessure.

Après 15 jours de coupure, le FCSM se devait de l'emporter face au Tours FC.

Un match pauvre en occasion mais maîtrisé par le FCSM

Le FC Sochaux décide de poser le pied sur le ballon dès le début du match. Mais, la difficulté à trouver des combinaisons offensives est flagrante... La première véritable occasion est au crédit de Sekou Cissé qui a vu sa frappe contrée in extremis par un défenseur tourangeau.

Puis, le match a été coupé par des fautes (carton jaune de Ramaré pour Sochaux, de Gradit pour Tours) et par des simulations grotesques de l'équipe visiteuse. Toutefois, M. GUENAOUI n'est pas tombé dans le panneau mais n'a pas distribué d'avertissement.

Une frappe lointaine de Gibaud n'a pas trompé la vigilance de l'ancien portier de Luzenac -Quentin Wesberg- mais fût la première cadrée du match. La Mi-temps est donc sifflée sur ce score de parité (0-0).

Une deuxième mi-temps terne...

Le public de Bonal a attendu la 60e minute de jeu pour voir un fait "marquant" dans ce match avec le carton jaune pour une main de l'avant centre simulateur tourangeau Luca Miracoli. Albert Cartier qui ne voit pas le match évoluer dans le bon sens décidé de faire un double changement Sao et Marcus Thuram remplacent numériquement Guerbert et Toko Ekambi en difficulté sur ce match.

L'avant centre visiteur -Miracoli- aurait pu faire trembler les filets à la 68e minutes de jeu mais sa tête trop molle a été facilement captée par Werner. Sur une des rares actions sochaliennes construites Cissé à la réception d'un bon centre de Gibaud rate le cadre. Le capitaine sochalien Ramaré aurait également pu ouvrir le score à 15 minutes de la fin du match mais sa tentive manque de précision.

Du côté du Tours FC, Khaoui reste à terre et cette fois ne fait pas déplacer le médecin du club pour rien, il sort sur civière, blessé. Les visiteurs se réveillent et ne sont pas loin d'ouvrir le score dans une véritable "partie de billard". Bergougnoux seul en face et à quelques mètres du but rate l'immanquable !

Entretemps, Teikeu décidait d'offrir un peu de spectacle au peuple sochalien en effectuant deux longues touches acrobatiques (salto puis lancé du ballon).

Le match se termine donc sur ce score nul, Sochaux reste relégable, Tours reste en milieu de tableau (10e de L2). Le seul point positif côté doubiste est la défense qui a enchaîné un second match sans encaisser de but...