Deux équipes, une philosophie

Pour le compte de la 10eme journée de Ligue 1, le Toulouse FC se déplace chez le leader marseillais dans un Vélodrome flamboyant.

Deux équipes, une philosophie
2 équipes, 1 philosophie
Marseille
Toulouse | DIM. 14h00

Que ce soit Marseille et son 4-2-3-1 ou Toulouse et son 3-5-2, un critère lie les 2 équipes, il s'agit du jeu, basé sur la possession de balle (56% pour les phocéens, 49% pour les toulousains). A partir de cette possession de balles les équipes savent à quoi s'en tenir. La verticalité du jeu des marseillais leur permet de trouver la profondeur, le tout grâce à des déplacements rapides et intelligents. Du côté des violets, c'est le meneur de jeu (Didot, Trejo, Doumbia) qui guide ses coéquipiers, qui donne le tempo et impose son rythme. Seulement, les ailiers ont également leur mot à dire en ce qui concerne la remontée de balle, leur vitesse est un atout. 

Cette animation est due à 2 hommes: Marcelo Bielsa et Alain Casanova. L'argentin débute sur le banc phocéen, mais il a su rapidement imposer sa vision du jeu et ses objectifs. Il a ainsi pu repositionner certains joueurs pour mieux les utiliser à l'image de Morel et bénéficier au maximum de leurs capacités, ou encore s'appuyer sur des jeunes tel que le jeune espoir Imbula, titulaire indiscutable depuis le début de saison. Tandis que de son côtê Coach Casa n'a cessé de remodeler son 3-5-2, lui donner plus de visibilité et effectuer les changements nécessaires à chaque match, selon l'adversaire et les formes du moment, notamment aux postes d'ailiers pour lesquels un large choix est disponible. 2 entraîneurs, mais au fond une même vision. 

Deux attaques en forme

D'un côté Wissam Ben Yedder, 6 buts, de l'autre André-Pierre Gignac et ses 9 buts, signant par la même occasion son retour en Équipe de France. Ce sont actuellement 2 des attaquants les plus en forme du championnat, enchaînant les matchs (9 titularisations chacun) et les performances (4 buts sur les 4 derniers matchs pour le franco-tunisien, un but important offrant la victoire aux phocéens pour l'international français). 

Derrière les chiffres et performances individuelles ces 2 attaquants peuvent compter sur une force, sur le mental de leurs coéquipiers. En effet, APG a à sa disposition Payet, positionné tel un électron libre ayant un large choix: Ayew à sa gauche, Thauvin à sa droite, cela lui offre plusieurs possibilités offensives. 

Quant à WBY, sa polyvalence à la pointe de l'attaque est d'une grande importance car son association avec les 2 autres attaquants fonctionne et apporte des choses différentes, le TFC jouant avec une double pointe. En plus de marquer, Wissam parvient à faire marquer et être présent sur les actions offensives. Ce joueur a également la capacité de pouvoir tirer de ses 2 pieds, à s'en demander si il est gaucher ou droitier, de n'importe où et surtout sans regarder la position du gardien (à l'image de son but face à Rennes). Ce renard des surfaces peut compter sur le retour de Martin Braithwaite qui a démontré son potentiel face aux buts lors de sa première saison, même si le danois ne peut que s'améliorer, sans oublier le jeune espoir serbe Aleksandar Pesić, dont le CV en dit déjà long (en provenance du FK Jagodina et passé par la Roumanie et la Grèce) qui ne cherche qu'à s'imposer et imposer son gabarit. 

Les compositions probables:

Marseille: Mandanda (cap) - Dja Djédjé, Nkoulou, Morel, Mendy - Romao, Imbula - Thauvin, Payet, Ayew - Gignac

Toulouse: Boucher - Veskovac, Grigore, Moudandje - Ninkov, Trejo, Aguilar (cap), Doumbia, Akpa Akpro - Ben Yedder, Braithwaite

Contrôler le jeu par le jeu, tel sera la clé du match de ce dimanche 19 octobre. En cas de victoire marseillaise, les hommes de Bielsa prendraient le large au niveau du classement (22 points actuellement) mais les toulousains n'ont pas dit leur dernier mot et pourraient réaliser une belle opération.