Toulouse - Lens, mauvais piège

Pour le compte de la 11ème journée, Toulouse s'est fait surprendre par Lens (0-2)

Toulouse - Lens, mauvais piège
Toulouse Football Club
0 2
Racing Club de Lens
Toulouse Football Club: Boucher; Veskovac (Spano 43') Grigore, Moubandje; Akpa-Akpro, Trejo (Regattin 46'), Aguilar, Doumbia, Sylla (Braithwaite 72'); Pesić, Ben Yedder
Racing Club de Lens: Belon; Cavaré, Landre, Ba, Baal; Bourigeaud (Fradj 82'), Cyprien, El Jadeyaoui, Valdivia (Boubacar Sylla 73'); Guillaume, NDiaye (Lalaïna 66')
SCORE: 0-1, min. 11, El Jadeyaoui. 0-2, min. 27, Bourigeaud.
ARBITRE: Wilfried Bien (FRA)
ÈVÉNEMENTS: 11ème journée de ligue 1, Stadium Municipal de Toulouse, 14000 spectateurs.

Dominer, ce n'est pas gagner. Les hommes d'Alain Casanova l'auront bien assimilé. Car si les lensois étaient les moins confiants, une mi temps leur aura suffit pour remporter la partie. Ce sont pourtant les toulousains qui monopolisaient le ballon, laissant très peu les lensois s'exprimer. Mais une contre attaque est venue bousculer les plans des locaux (11', El Jadeyaoui 0-1) ce qui leur compliquera la tâche. Toulouse essaiera de réagir, cependant les violets se montrent très maladroits dans leurs gestes, à l'image des centres beaucoup trop longs ou qui ne trouvent personne. Les occasions de Ben Yedder (20') ou Trejo (21') n'y changeront rien, et ce sont les lensois qui viendront aggraver le score sur un but de Bourigeaud (27', 0-2).

2 occasions, 2 buts, les nordistes n'en demandaient pas tant, eux qui espéraient repartir avec au moins le point du nul. Des contres il y en a eu et il y en aura, à l'image de cette frappe d'N'Diaye qui passera finalement à côté du poteau gauche (43'). Des douleurs musculaires obligent Dusan Veskovac à laisser sa place à Maxime Spano qui effectue ses premières minutes en Ligue 1. Le manque de réalisme a énormément fait défaut aux toulousains, le promu en a profité et mène logiquement au Stadium à la mi temp (0-2), la minute de temps additionnel n'y changeant rien. 

Alain Casanova ne tarde pas à effectuer son deuxième changement dès le retour des vestiaires, Oscar Trejo cède sa place à Adrien Regattin (46'). Quand Toulouse est mené, Toulouse parvient à se réveiller. Ben Yedder et Pesić donnent le tempo dès la 49' mais le ballon est intercepté par Belon qui est à 2 doigts de commettre une faute de main. Les haut-garonnais ont la possibilité de réduire le score sur un corner de Regattin (50') qui trouve la tête de Grigore, le grand roumain parvient à cadrer sa frappe mais Belon bloque le ballon sous la transversale. Les lensois ont eu chauds, et les toulousains se montrent de plus en plus dangereux. Doumbia, par sa percussion, réussi à centrer mais il trouve Belon qui détournera le ballon en corner (62'). A l'image de Doumbia, Regattin s'essaie au centre, Pesić tentera la tête mais Belon veille toujours et sort une sublime claquette (63').

Le temps fort toulousain ne changera rien au score, et Antoine Kombouaré effectue son premier changement (66', Lalaïna remplace N'Diaye). La défense lensoise tient le coup et les occasions toulousaines ne parviennent toujours pas à trouver le chemin des filets. Alain Casanova jouera le tout pour le tout en faisant entrer son 3ème attaquant, Martin Braithwaite à la place d'Issiaga Sylla (72') tandis que Valdivia laissera la sienne à Boubacar Sylla côté lensois. Regattin obtient un coup de pied arrêté bien négocié à l'entrée de la surface, ce dernier le tire mais le duel aérien entre Grigore et B. Sylla sera finalement remporté par le lensois (75'). Braithwaite ne changera pas la donne du match suite à son 1 contre 1 raté face à Belon, pourtant bien servi par Ben Yedder (77').  Avoir la possession du ballon, les toulousains savent faire, mais le manque de réalisme peut rapidement faire son retour et c'est ce qui leur a beaucoup coûté auparavant. Ni Regattin (89'), pourtant très actif depuis son entrée, ni Braithwaite (90') ne permettront aux toulousains d'espérer quelque chose de ce match. 

Ne jamais sous estimer une équipe du bas de classement, surtout lorsque celle-ci se trouve dans la difficulté. Les lensois ont été attentifs aux assauts toulousains, ont pris peu de risque et ont assuré une bonne défense. Les toulousains se sont montrés quant à eux moins précis sur la dernière passe malgré les nombreuses occasions. Ils auront à cœur de remporter leur prochain match face aux Girondins de Bordeaux (16eme de final de coupe de la ligue, 29 octobre au Stadium de Toulouse) pour renouer avec la victoire suite à leur 2ème revers en 2 matchs.