Willy Sagnol "C'est une belle semaine"

A 17h, les girondins de Bordeaux accueillaient des toulousains en difficulté après 3 matchs sans victoire, toute compétition confondue. Ces derniers, revanchards, n'ont pas réussi à s'exprimer sur le terrain et cela a profité aux bordelais qui signent par là leur 2ème victoire consécutive (2-1) contre ces mêmes violets. Réaction des protagonistes.

Willy Sagnol "C'est une belle semaine"
Willy Sagnol "C'est une belle semaine"

"Les joueurs ont fait beaucoup d'effort ce soir, je pense que si on ne fait pas cette petite erreur d'inattention on aurait pu se ménager une fin de match beaucoup plus facile." Par erreur d'inattention, Willy Sagnol sous-entendait l'oubli de Pesić par la défense bordelaise qui permet aux toulousains de réduire le score (2-1, 68') . "Maintenant ça fait du bien de gagner dans la difficulté, on prend 3 points et c'est important aussi par rapport aux résultats d'hier soir, c'est une belle semaine après notre non match face à Paris on termine bien la semaine. (À propos du système de jeu) Le meilleur système est celui qui gagne." Le technicien bordelais le souligne parfaitement, Bordeaux fait là une très bonne opération au vue du classement. 
Jaroslav Plasil quant à lui ajoute que "les valeurs et surtout la solidarité" leurs ont permis de remporter ces 3 points. "Ça a bien commencé pendant 30 minutes, on a inconsciemment un peu reculé et on s'est mis en difficulté notamment en se mettant à 5 derrière et on avait du mal à sortir. (Concernant les occasions) Il a manqué de finition ou on a eu du mal à les mettre au fond mais on retient la victoire. " Le milieu bordelais et son entraîneur se rejoignent sur un point: la victoire au bout.

Côté toulousain, Alain Casanova souligne les lacunes que son équipe connaît depuis quelques temps: "On a un début de match fébrile où on donne 2-3 situations favorables aux Girondins sur des prises de décisions trop lentes et des hésitations. On revient dans le match, et dans le dernier quart d'heure avant la mi-temps, on a eu beaucoup de situations pour mieux les finir, avec des temps forts assez intéressants, c'est là qu'il aurait fallu prendre l'avantage." Car en effet, l'entrée en jeu d'Etienne Didot a permis aux toulousains de mieux de reconstruire et de se créer quelques situations. "Il y a avait la possibilité de le faire. On a manqué encore une fois de justesse, d'engagement dans la surface adverse. On ne se crée pas suffisamment d'occasions.

Par rapport à la sortie de Dragos Grigore, l'entraîneur toulousain s'explique: "[il] venait de prendre un carton, il était à la limite dans ses interventions, je ne voulais pas prendre le risque de le voir expulser et rester à dix, j'ai préféré le sortir et faire rentrer Didot qui a de suite bien équilibré notre jeu de position et mis de la justesse dans notre montée et notre jeu. Sa rentrée y est beaucoup dans notre bon dernier quart d'heure de la 1re mi-temps. 
Je ne peux pas être satisfait après une défaite, l'équipe n'est pas vraiment récompensée par rapport à la débauche d'énergie, au mental manifesté. On est dans une dynamique où on commet des petites erreurs qui nous coûtent cher.
"

Avec des difficultés offensives et défensives, les toulousains auront à cœur de remporter le prochain match à domicile face à Metz, le 3ème promu, pour stopper cette spirale négative et renouer avec la victoire qui leur passe sous le nez depuis quasiment 1 mois.