Action... Réaction !

A l'occasion de la 13eme journée de ligue 1, le Toulouse FC recevait le FC Metz au Stadium municipal (20h, victoire 3-0)

Action... Réaction !
Adrien Regattin et Wissam Ben Yedder, les hommes en forme du moment.
Toulouse FC
3 0
FC Metz
Toulouse FC: Ahamada; Spajic, Veskovac, Moubandje; Akpa-Akpro (Ninkov 87'), Aguilar, Doumbia, Sirieix; Ben Yedder (Braihtwaite 78'), Regattin (Trejo 88'), Pesić
FC Metz: Carasso; Palominol, Choplin, Milan, Métanire (Doukouré 86'); N'daw, Kashi, Malouda, Lejeune (Sarr 66'), Maïga, Vion (Sarr (66')
SCORE: 1-0 Sirieix 3', 2-0 Ben Yedder 61', 3-0 Pesić 72'.
ARBITRE: Franck Schneider
ÈVÉNEMENTS: 13eme journée du championnat de ligue 1 au Stadium Municipal de Toulouse.

Toulouse était attendu, Toulouse n'a pas déçu. Après ses 4 dernières défaites (toutes compétitions confondus) Toulouse a su se forger un mental d'acier sur un match parfaitement maitrisé. La composition a assez surpris les spectateurs avec pas mal de changement dans un 3-5-2 remodelé en 3-4-3: tout d'abord à la surprise générale la titularisation d'Ali Ahamada dans les cages, écarté du groupe depuis un petit moment, dont la dernière apparition en ligue 1 remonte au 19 janvier 2014 avec la réception de Monaco (défaite 2-0) puis au milieu de terrain avec le premier match de la saison de Pantxi Sirieix en tant que titulaire, qui plus est jouera tout le match. Par ailleurs, pas ou peu de changements: Etienne Didot, dans un premier temps annoncé comme titulaire sera finalement remplacé par Dusan Veskovac juste après l'échauffement. 

Des surprises dans la composition, mais également au niveau du jeu fourni: dès la 3ème minute Sirieix parvient à ouvrir le score sur un centre d'Akpa-Akpro au second poteau (1-0), le basque conclu la passe de l'ivoirien par un contre-pied parfaitement orienté pour tromper le gardien messin. A partir de là, les toulousains vont gérer le match sans prendre énormément de risque mais tout en proposant du jeu. C'est à la 19ème minute que Sirieix réveillera le Stadium sur une belle action menée par Ben Yedder, "Pantxigoal" réussi à frapper mais Carrasso repoussera finalement le ballon d'une belle parade pour sauver les siens du but du break. De son côté, la défense toulousaine n'a pas trop de soucis à se faire, les messins ne se montrant pas assez réaliste à l'image du centre de Vion (22'). Pourtant lors du dernier quart d'heure les hommes d'Alain Casanova joueront avec le feu, notamment avec cette incompréhension de Veskovac dans sa propre surface (40') mais c'est finalement Ahamada qui parviendra à récupérer le cuir. L'arbitre n'annonce pas de temps additionnel et les 22 acteurs rejoignent les vestiaires où Toulouse, sans se montrer très dangereux, mène 1-0.

En terme d'occasions la seconde mi temps sera d'autant plus intéressantes, même si les premières minutes laissent à désirer. Il faudra attendre la 61eme minute pour voir Ben Yedder mettre son 7eme but de la saison sur une passe de Pesić, un but tout en finesse marqué du pied droit dans un angle fermé (2-0). À noter que WBY est impliqué sur 5 des 7 derniers buts toulousains. Dès la 66eme minute, Albert Cartier effectuera un double changement: Vion cède sa place à Krivets d'une part et Lejeune sort pour Sarr d'autre part. Ce second but a totalement relancé les toulousains jusque là un peu timide et la 69eme minute le prouvera grâce à une double action: une combinaison entre Pesić et Ben Yedder que ce dernier ne parviendra pas à contrôler mais qui trouvera finalement Aguilar, frappant au but mais contré par un messin.

Le rôle de pivot de Pesić et le troisième but toulousain le démontre parfaitement: le serbe est trouvé par Ben Yedder, réussi à contrôler son ballon ce qui offre la balle du 3-0 (72'). Très belle soirée pour les attaquants toulousains avec un but et une passe décisive à chacun (mais également le deuxième but en 2 matchs pour Pesić). Ce que craignaient les supporters toulousains à ce moment là est que leur équipe ne laisse trop jouer les Grenats, à la 78eme minute une mauvaise relance de la défense toulousaine a permis à Krivets de frapper, mais ça terminera finalement au dessus des cages d'Ahamada. Ben Yedder, un des hommes du match côté toulousain laisse sa place à Braithwaite (78').

Décidément, les 3 buts toulousains ne leur empêchent pas de bien finir le match et d'en vouloir encore à l'image de ces 3 corners à la suite bien négocié par les coéquipiers de Regattin (80').   Un coup franc de Sarr a fait froid dans le dos aux spectateurs sous cette douce température, le franco-guinéen trouve la tête de Milan au point de penalty qui décroisera beaucoup trop son occasion (85'). Les 3 minutes de temps additionnel ne suffiront pas aux messins pour réduire le score et repartent en Lorraine avec un goût amer. 

Les violets quant à eux ont clairement réussi leur match, les joueurs ont prouvé qu'ils étaient capable de réagir en parvenant à mettre 3 buts devant leur public, mais aussi en comptant sur toute une équipe, à l'image des titularisations de Sirieix et d'Ahamada. La trêve internationale tombe plutôt bien pour les hommes d'Alain Casanova avec ces 3 points de pris.