Toulouse sombre un peu plus

Pour le compte de la 18eme journée de Ligue 1, Toulouse se déplaçait au stade Pierre Mauroy afin d'affronter Lille (défaite 3-0, 17h).

Toulouse sombre un peu plus
Rio Mavuba, au duel face à Sylla, a guidé ses coéquipiers vers une victoire.
Lille OSC
3 0
Toulouse FC
Lille OSC: Enyeama-Sidibe, Kjaer, Basa, Souare-Balmont (Meité 75'), Mavuba, Gueye (Traore 82'). -Roux, Mendes (Rodelin 69'), Origi
Toulouse FC: Ahamada-Spano, Grigore, Moubandje-Tisserand, Doumbia, Aguilar, Didot (Braithwaite 74'), Sylla (Sirieix 53')-Ben Yedder (Akpa Akpro 9'), Pesic
SCORE: 6' 1-0 Sidibe, 50' 2-0 Mendes, 77' 3-0 Roux
ARBITRE: Fredy Fautrel

Toulouse devait se relancer et pour cela les hommes d'Alain Casanova devaient avant tout bien rentrer dans le match. Rentrer dans le match, ils l'ont fait, mais pas de la meilleure des manières: 33eme seconde de jeu, Maxime Spano écope d'un carton rouge pour un accrochage sur Origi dans la surface de réparation toulousaine, qui semblait pourtant en dehors, ce qui entraîne par la même occasion un pénalty. Basa se charge de le tirer, frappe une première fois mais Fredy Fautrel, l'arbitre de la rencontre, n'avait pas donné le coup de sifflet. Le défenseur monténégrin prend ses responsabilités une seconde fois, mais Ahamada le stoppe, à moins que le lillois ne l'ai mal tiré... Le score reste nul et vierge, Toulouse est alors dans la nécessité de se réorganiser en faisant notamment passer Aguilar en défense, cette modification met du temps à se mettre en place, les Dogues en profitent et ouvrent le score grâce à Sidibe (6'). 

Défensivement, on sent les toulousains fébriles, en difficulté et ne parviennent pas à se relancer grâce à un pressing lillois intense. Rappelons que les violets sont réduits à 10, en serait-il de même si Spano n'avait pas été exclu? Alain Casanova effectue son premier changement en sortant à la surprise générale Ben Yedder au profit d'Akpa-Akpro. Veut-il conserver ce score afin d'espérer une contre attaque de son équipe pour revenir dans le match? A-t-il l'impression que son meilleur buteur n'est pas à l'aise? Quoi qu'il en soit, Pesic évoluera seul en pointe pendant un bon moment. Les pitchouns réussissent tant bien que mal à revenir dans la partie avec quelques occasions, sans pour autant se montrer dangereux. À la mi temps, le score en reste là, 1-0 pour les hommes de René Girard qui gèrent plutôt bien leur avantage.

La seconde mi temps devrait permettre aux toulousains de revenir au score s'ils poursuivent sur leurs efforts fournis en fin de première période. Les 22 acteurs reviennent sur la pelouse avec beaucoup d'intention et des occasions de part et d'autres. Mendes va s'illustrer par 2 fois avec tout d'abord une frappe trop à droite après avoir éliminé le capitaine toulousain, mais par la suite il ne se trompera pas en lançant un missile dans le petit filet d'Ahamada (2-0, 50'). Le break est fait pour les lillois, les violets vont devoir se montrer plus combatifs, plus disciplinés s'ils veulent au moins réduire l'écart, voire remonter le match de 2 buts si leurs jambes le leurs permettront. Les toulousains évoluent dans une sorte de 4-4-1 suite à la sortie de Sylla pour Sirieix (qui va donc jouer à gauche comme il a pu le faire face à Metz) et Tisserand à son poste de base d'arrière droit. Origi se trouve à 2 doigts de tripler la mise sur une passe de Mendes après s'être débarrassé d'Ahamada, mais Aguilar sauve les siens sur sa ligne grave à un superbe retour.

Les violets ont eu chaud. Lille passe beaucoup par le côté gauche avec Origi et Gueye en enchaînant notamment des centres, mais les têtes toulousaines parviennent à repousser les dangers. Nolan Roux, peu vu dans le match, va réussir à mettre le ballon au fond des filets mais signalé hors jeu et protestant cette décision, il la contestera et sera sanctionné d'un carton jaune (70'). 7 minutes plus tard, il ne commettra pas la même erreur et clôturera cette rencontre sur le score de 3-0 (77'). 

Les locaux ont fait un match plein en marquant 3 buts et en encaissant aucun. Les toulousains, traumatisés par ce carton rouge du début de partie, n'ont pas su s'exprimer et ont dû se réorganiser tactiquement à plusieurs reprises.

Des choix remis en cause?

Alain Casanova annonçait des surprises en conférence d'avant match, on s'attendait à plus de risques dans le 11 de départ. Revenu à son 3-5-2, il a fait appel à Maxime Spano et à Alexis Blin dans le groupe, laissant Uros Spajic et Pavle Ninkov avec la réserve. Lors du match face à Metz, le technicien toulousain avait pourtant épaté tout le monde avec le retour d'Ali Ahamada dans les cages toulousaines et la titularisation de Pantxi Sirieix à gauche (qui avait déjà démontré ses qualités à ce poste lors d'un match amical). Des risques, il faut en prendre, à la fois pour surprendre l'adversaire, mais aussi les supporters toulousains qui ne demandent qu'à voir de nouveaux joueurs dans la composition ... 

En attendant, Toulouse se trouve à 3 points de la zone rouge (20 points) tandis que grâce à cette victoire le LOSC remonte à la 12eme place (21 points).