Toulouse se porte mieux

Dans un match important pour la lutte pour le maintien, les toulousains se sont contentés d'un point sur la pelouse du Stadium face à Bastia (1-1, 21ème journée de Ligue 1)

Toulouse se porte mieux
Martin Braithwaite, blessé mais buteur.
Toulouse FC
1 1
SC Bastia
Toulouse FC : Ahamada, Ninkov - Spajic - Kana-Biyik - Tisserand, Grigore, Trejo - Didot - Blin - Regattin, Ben Yedder
SC Bastia: Leca, Squillaci - Modesto - Peybernes,Cioni - Cahuzac - Gillet - Palmieri, Boudebouz, Ayité - Maboulou
SCORE: 0-1 (48' Ahamada CSC), 1-1 (77' Braithwaite)

15eme avant de débuter la rencontre avec 21 points, les violets devaient se rassurer et rassurer des supporters inquiets. Dans le jeu, rien n'allait et les résultats ne venaient pas les réconforter. A l'issu de ce match, Casanova a opté pour un 4-1-4-1 en devant prendre en compte les absences de Doumbia, Akpa-Akpro, Sylla et Yago (partis à la CAN) ainsi qu'Aguilar, absent de dernière minute. Dragos Grigore se place devant la défense, la recrue Jean-Armel Kana-Biyik titularisé aux côtés de Spajic et Ninkov, tandis que le jeune Alexis Blin (18 ans, 2ème titularisation en Ligue 1 d'affilé) prend la place de Martin Braithwaite, le danois ressentant une gêne préférera se préserver sur le banc.

 
Les violets donnent le ton en combinant bien en début de match, à l'image de la frappe de Blin à l'extérieur de la surface de réparation qui passera finalement juste au dessus de la transversale de Leca (4'). Les joueurs d'Alain Casanova ne laissent pas les visiteurs mettre le pied sur la balle et enchaînent les passes, combinent mieux et continuent de s'approcher dangereusement de la surface de réparation adverse. Autant dire que vu les dernières prestations des toulousains, il y a nettement du mieux. Il va maintenant falloir ouvrir le score pour prouver que le Téfécé est toujours là ! Les bastiais, eux, ont du mal à se libérer, le premier changement va avoir lieu à la 13eme minute où Maboulou cède sa place à Koné. Le milieu de terrain Didot-Blin parvient à relancer des coéquipiers inspirés, Regattin (31') puis Ben Yedder (41') vont alerter la défense bastiaise mais Leca reste tout de même vigilant en interceptant les 2 frappes toulousaines. Les corses n'auront jusque là pas montrer grand chose face à des toulousains clairement dominateurs, se procurant les meilleurs occasions mais manquant de précision devant. 

Au retour des vestiaires même son de voix, mais sur une contre attaque Koné va tromper Ahamada au sol (0-1, 48'). Coup dur pour les toulousains qui se voient mener au score sur le premier tir cadré des visiteurs. Lors des 10 prochaines minutes, les violets vont se montrer un peu plus inquiets, se contentant de dégager les occasions adverses et en ne faisant pas les bons choix tactiquement. 69eme minute de jeu, Alain Casanova lance Braithwaite, finalement remis de sa légère blessure au coccyx à la place de Trejo. Coaching gagnant, puisque 8 minutes plus tard l'attaquant danois va égaliser pour Toulouse (77', 1-1) d'un bel enroulé droit qui va terminer dans le petit filet de Leca. Un peu plus tôt, c'est le capitaine du soir Didot qui cède la sienne à Pesic, ce dernier absent lors de la défaite face à Lyon (3-0).

Regattin récupère le brassard de capitaine. Le franco-marocain va tenter sa chance afin de mettre le deuxième but qui fera tant de bien aux toulousains mais la trajectoire du ballon trouvera un défenseur corse (82'). Le franco-camerounais Kana-Biyik, après avoir démontré ses qualités défensives, va devoir sortir sur blessure après avoir reçu une béquille involontaire (86'). Il sera remplacé par le jeune Sami Larabi (18 ans) qui fête par la même occasion ses débuts en ligue 1.  Cette fin de match s'annonce stressante pour le public toulousain, Ben Yedder d'attaque effectue une faute aérienne sur le gardien bastiais selon l'arbitre (90') cherchant à récupérer le cuir, puis dévie le ballon en corner suite à une passe de Pesic. 

Le score en reste là, il s'agit d'un point précieux pour les hommes d'Alain Casanova déjà en danger, mais il faudra s'en contenter, d'autant plus que le prochain match se jouera face à Evian, une des équipes de la zone rouge.