Toulouse fonce...en ligue 2

Pour l'un des matchs de bas de tableau de cette 29eme journée de Ligue 1, Toulouse (18eme) se déplaçait au Stade de la Licorne pour y affronter Lens (19ème)

Toulouse fonce...en ligue 2
Toulouse fonce...en ligue 2
Lens
1 0
Toulouse
Lens: Riou, Gbamin, Landre, Kantari, Baal, Le Moigne, Cyprien, Valdivia, Nomenjanahary, Coulibaly, Touzghar
Toulouse: Boucher, Akpa Akpro, Spajic, Kana Biyik, Moubandje, Regattin, Grigore, Doumbia, Trejo, Pesic. Ben Yedder
SCORE: 1-0 77eme Chavarria

Le match de la dernière chance, tels étaient les propos d'Antoine Kombouaré en conférence de presse. 18eme et 19 eme de ligue 1, les 2 équipes se devaient de remporter cette rencontre pour continuer de croire au maintien, surtout pour les toulousains qui pourraient effectuer une bonne opération en remontant à la 16eme place. Mais voilà, la combativité des lensois les a fait redescendre sur terre. Pourtant bien partis, les violets auraient du mener au score sur une tête de Ben Yedder, but injustement refusé pour une soi disant faute dans la surface de réparation (un lensois s'est effondré seul). Le match aurait-il pu être différent? 

La possession, les toulousains l'avaient; les occasions, elles se mettaient plus ou moins en place malgré l'état de la pelouse. Mais la réussite elle n'est toujours pas revenue. Bien que la pelouse n'aidait pas les acteurs, les sang et or ont démontré plus d'envie, même si Boucher (qui venait de se prendre 6 buts par Marseille) était présent sur les quelques arrêts qu'il avait à effectuer. Chavarria, fraîchement entré en jeu, avait besoin de se relancer, sa proie il l'a trouvé: 77eme minute de jeu, dans un temps fort lensois il réceptionne un centre de Cyorien, du bout du pied l'argentin pousse le ballon au fond des filets. Le gardien toulousain ne bouge plus, les supporters toulousains non plus.

3 points, cela suffit au Racing pour venir titiller les voisins malgré la situation en interne. Si mathématiquement tout est encore possible pour les hommes d'Alain Casanova, dans certaines têtes il n'y a plus une lueur d'espoir pour que la 4ème ville de France se maintienne en première division.