Valenciennes se paie Nice !

Pour le compte de la 24ème journée de Ligue 1, Valenciennes, 18ème accueillait l’OGC Nice, 13ème.

Valenciennes se paie Nice !
http://www.sportinglife.com
Valenciennes FC
2
1
OGC Nice
Valenciennes FC: Penneteau - Masuaku, Medjani, Kagelmacher, Mater - Doumbia ( Bahebeck 82 mn) , Enza yamissi, Ducourtioux - Melikson (Da Silva 90 mn), Pujol, Waris.
OGC Nice : Ospina - Palun, Bodmer, Genevois, Kolodziejczak - Mendy, Digard (Bauthéac 40 mn), Abriel - Puel (Pied 69mn), Bruls, Cvitanich (Maupay 62 mn).
SCORE: 1-0 : Doumbia 26 mn. 1-1 : Maupay : 75 mn. 2-1 : Waris : 88 mn.
ARBITRE: Cartons jaunes : VAFC : Mater (37 mn), Waris (89 mn). Nice : Mendy (49 mn), Genevois (57 mn), bruls (68 mn).
ÈVÉNEMENTS: 24ème journée de Ligue 1. Stade du Hainaut.

Les Valenciennois restaient sur une lourde défaite à Geoffroy-Guichard face à Saint-Etienne (3-0) tandis que les Niçois restaient sur un succès 1-0 face aux Lillois dans leur Allianz Riviera.
Pour ce match, le Gym devait se passer des services de Bosetti (suspendu) et Eysseric (blessé).
Côté nordiste,  Le Tallec, N’guette, Rose et Traoré manquaient à l’appel suite à des blessures.



Une première mi-temps à sens unique :

Après leur déconvenue face aux « Verts », les Nordistes avaient donc à cœur de se racheter devant leur public,  et pour cela, les rouges et blancs ont démarré la rencontre pied au plancher.
Dominateur dans le jeu, VA a rapidement pris le jeu à son compte, multipliant les incursions dans le camp niçois.
La première occasion du match est intervenue à la 8ème minute de jeu, quand Melikson, le milieu israélien de Valenciennes, a tenté un lob astucieux qu’Ospina a claqué en corner.
Les statistiques ne plaidaient d’ailleurs pas en faveur des niçois puisque les hommes de Claude Puel s’étaient inclinés à 7 reprises lors de leurs 8 derniers déplacements.
Et en toute logique, ce sont les nordistes qui ont ouvert le score : à la 28ème minute de jeu, Gary Kagelmacher lance Waris côté droit, le virevoltant attaquant valenciennois temporise et adresse un centre parfait pour la tête de Doumbia (1-0).
Galvanisé par cette ouverture du score, VA a continué d’étouffer des niçois en panne d’inspiration ! Le score à la mi-temps était alors de 1 but à 0 en faveur des locaux.



Valenciennes s’est fait peur, mais le travail a fini par payer !

Au retour des vestiaires, la partie est repartie sur les mêmes bases que lors du premier acte, avec un Valenciennes conquérant face à un Nice débordé et affreusement inoffensif.
Claude Puel, totalement dépité sur son banc par la prestation de ses joueurs, a décidé de prendre les choses en main. Le technicien niçois a alors lancé Maupay  puis Pied en lieu et place de Cvitanich et Grégoire Puel, son fils.
Et presque par miracle, Nice est parvenu à égaliser sur une de ses seules attaques : à la 75ème minute de jeu, Maupay égalisait pour le Gym après un centre en retrait parfait de Bauthéac (1-1).
D’abord assommé par cette égalisation, le VAFC a ensuite jeté ses dernières forces dans la bataille et c’est Majeed Waris, encore lui, qui est venu délivrer tout le stade du Hainaut dans les derniers instants de cette rencontre.
On joue la 84ème minute de jeu quand David Ducourtioux lance Waris côté gauche, le ghanéen accélère puis élimine Bodmer d’un superbe crochet, avant d’enrouler une frappe imparable qui finit sa course dans les filets d’Ospina ! (2-1).
Avec le cœur et les tripes, Valenciennes arrache donc une belle victoire à domicile face à des Niçois qui auront fait bien pâle figure dans le Nord … En effet, si les Valenciennois ont frappé 16 fois ce soir, Nice n’a pris sa chance qu’à 4 reprises, un résultat qui ne souffre  donc d’aucune contestation.
Avec cette victoire, VA reste 18ème mais ne compte plus que 2 points de retard sur Evian Thonon Gaillard, qui a fait match nul 1-1 à Montpellier ce soir, tandis que les niçois perdent une place et se retrouve 13ème du championnat.