GP d’Espagne : Alonso mate l’arène

L’Asturien a mis tout le monde d’accord à Barcelone en remportant le Grand Prix devant Kimi Raïkkonen et Felipe Massa. Les Red Bull limitent les dégâts tandis que les Mercedes sombrent dans le classement…

GP d’Espagne : Alonso mate l’arène
Devant son public, Alonso a fait le show !

Après ses déboires en Malaisie et à Bahreïn, Fernando Alonso n’avait plus le droit à l’erreur face à Sebastian Vettel. Et l’Espagnol, qui jouait ce weekend à domicile, a fait mieux que répondre à ses adversaires. Parti cinquième, Alonso pointait déjà à la troisième place après le premier tour. Plus rapide, le pilote portant le dossard n°3 dépassait Sebastian Vettel à la faveur des ravitaillements après être rentré plus tôt aux stands chausser les gommes dures. L’Espagnol avalait par la suite Nico Rosberg en difficulté avec ses gommes pour prendre la tête du Grand Prix et ne plus la céder. Au final, Alonso s’impose devant son public avec 9’’3 d’avance sur Kimi Raïkkonen. C’est le premier succès en rouge à domicile de l’Asturien et la première fois qu’un pilote remporte le Grand Prix d’Espagne sur le sec en partant au-delà de la première ligne.

Kimi Raïkkonen finit la course en dauphin d’Alonso après s’être élancé quatrième. « Iceman » a profité d’une stratégie agressive pour se défaire de Sebastian Vettel et de Felipe Massa. Raïkkonen réalise une bonne opération au championnat puisqu’il revient à quatre points seulement de Vettel. Le pilote Lotus a été l’un des pilotes les plus rapides en piste. Felipe Massa cueille son premier podium de la saison en finissant troisième. L’autre pilote de la Scuderia a réalisé une bonne course en prenant la mesure dès le départ de pilotes mieux classés sur la grille. Le doublé complété par Massa permet à Ferrari de recoller au classement « constructeurs » à Red Bull.

Sebastian Vettel repart de la Catalogne en laissant des plumes puisqu’il ne prend que la quatrième place. Le natif d’Heppenheim a réalisé un bon départ avant de se faire déborder par Alonso, Raïkkonen et Massa. La Red Bull frappée du n°1 a souffert de la dégradation de ses pneus, surtout l’avant-gauche. Sur l’autre RB9, Mark Webber complète le Top 5 au terme d’une course tranquille. Mais que dire de Nico Rosberg, seulement sixième après s’être élancé de la pole ! Le pilote Mercedes n’a pu que résister aux attaques des autres pilotes souffrant moins de leurs pneumatiques avant de décrocher et de rentrer dans le rang. Une belle occasion manquée quand on sait que la Mercedes est intraitable en qualifications.

Paul Di Resta signe encore une performance de choix au volant de sa Force India. L’Ecossais aurait même pu coiffer sur le fil la Mercedes de Rosberg mais la VJM06 manque cruellement de vitesse de pointe. Il devance Jenson Button qui revient de loin après des qualifications catastrophiques. L’ex-pilote Brawn GP est parvenu à remonter au terme d’une course discrète et à devancer son équipier Sergio Perez. Le Mexicain, parti huitième sur la grille, a signé un bon début de course en taquinant Webber avant de lâcher prise. Daniel Ricciardo complète le Top 10. L’Australien s’est mis en évidence en s’attaquant à des pilotes mieux armés comme Perez ou son compatriote Webber. Au final, il devance pour un souffle Estéban Gutiérrez qui s’est permis le luxe de mener brièvement l’épreuve à la faveur des ravitaillements. Le rookie de chez Sauber voit son premier point lui échapper d’un chouia.

Lewis Hamilton a vécu une véritable descente aux enfers en échouant hors des points. Parti en première ligne, le Britannique a dégringolé inexorablement, sa Mercedes souffrant de la dégradation excessive de ses pneumatiques. Hamilton se faisait même malmener par la Willaims de Pastor Maldonado et la Force India d’Adrian Sutil qui aurait pu espérer mieux si le malheureux pilote allemand n’était pas resté bloqué aux stands pour un énième pépin lors des ravitaillements. Guère plus de réussite pour Romain Grosjean contraint à l’abandon sur casse mécanique à l’arrière-droit. Le Franco-Suisse pouvait jouer de gros points puisqu’il était en bagarre avec Webber et Sutil avant que sa Lotus ne parte en crabe peu avant la première salve des ravitaillements.

Rendez-vous dans deux semaines pour la plus prestigieuses des courses de la saison : Monaco.

Pos Pilote Equipe Tours Ecart Points
01 F. Alonso Ferrari 66 Vainqueur 25
02 K. Räikkönen Lotus 66 + 9.3 secs 18
03 F. Massa Ferrari 66 + 26.0 secs 15
04 S. Vettel Red Bull Racing 66 + 38.2 secs 12
05 M. Webber Red Bull Racing 66 + 47.9 secs 10
06 N. Rosberg Mercedes 66 + 68.0 secs 8
07 P. di Resta Force India 66 + 68.9 secs 6
08 J. Button McLaren 66 + 79.5 secs 4
09 S. Perez McLaren 66 + 81.7 secs 2
10 D. Ricciardo Toro Rosso 65 + 1 Tour 1
11 E. Gutierrez Sauber 65 + 1 Tour  
12 L. Hamilton Mercedes 65 + 1 Tour  
13 A. Sutil Force India 65 + 1 Tour  
14 P. Maldonado Williams 65 + 1 Tour  
15 N. Hulkenberg Sauber 65 + 1 Tour  
16 V. Bottas Williams 65 + 1 Tour  
17 C. Pic Caterham 65 + 1 Tour  
18 J. Bianchi Marussia 64 + 2 Tours  
19 M. Chilton Marussia 64 + 2 Tours  
Ret J. Vergne Toro Rosso 52 + 14 Tours  
Ret G. van der Garde Caterham   + 45 Tours  
Ret R. Grosjean Lotus   + 58 Tours