F1 – Canada : Vettel met K.O ses adversaires

Sebastian Vettel n’a eu besoin de personne pour s’imposer en solitaire sur l’île Notre-Dame à Montréal. Il devance Fernando Alonso et Lewis Hamilton. Le premier français, Jean-Eric Vergne, est sixième !

F1 – Canada : Vettel met K.O ses adversaires
Le pilote Red Bull a fait plus que dominer l'épreuve ! (XPB Images)

Avant cette édition 2013 du Grand Prix du Canada, Red Bull ne s’est jamais imposé sur le tracé québécois. Ironie du destin, la victoire a même échappé de peu à Sebastian Vettel à deux reprises. De nouveau en pole pour la troisième fois consécutive en Amérique du Nord, l’Allemand prend un excellent départ et on ne le reverra plus jamais. Pour une fois, chose rare à Montréal, la Safety Car n’est pas intervenue et Vettel s’impose avec plus de 16 secondes d’avance sur ses poursuivants ! Le triple champion conforte ainsi son avance au championnat sur Fernando Alonso, brillant second de ce Grand Prix. Incisif, l’Espagnol s’est défait au fil des tours de Rosberg, Webber et enfin Lewis Hamilton, coiffé dans les dernières boucles par la Ferrari n°3. C’est justement Hamilton qui complète le podium, le pilote Mercedes ayant réalisé une course régulière mais sans jamais avoir pu espérer inquiéter Vettel.

Mark Webber aura bien tenté de revenir mais Hamilton mais l’Australien échoue finalement au pied du podium. Néanmoins, le pilote frappé du n°2 est parvenu à devancer Nico Rosberg qui complète le Top 5. Le vainqueur de Monaco a joué la sécurité en misant sur une stratégie à quatre arrêts. Ensuite, Jean-Eric Vergne cueille une splendide sixième place ! Parti septième, le Français a profité des déboires de Bottas pour monter d’un échelon et s’assurer une petite avance suffisante pour lui assurer huit points précieux. C’est le meilleur résultat de Toro Rosso depuis fort longtemps… Paul Di Resta est revenu du diable vauvert et arrache la septième position après avoir conservé son train de pneus du départ pendant… 50 des 70 tours ! L’Ecossais devance Felipe Massa, Kimi Raïkkonen et Adrian Sutil.

Zéro pointé pour McLaren puisque Sergio Perez et Jenson Button échouent à la porte du Top 10 ! Les deux MP4-28 n’ont jamais pu espérer quoique ce soit face aux autres concurrents. Quand on sait que Montréal était une chasse gardée de l’équipe de Woking depuis 2010, le contraste fait mal à voir. Romain Grosjean a fait tout ce qu’il a pu pour revenir aux avant-postes après être parti dernier sur la grille mais le pilote Lotus a dû repasser une dernière fois au stand, lui faisant surement perdre une place dans les points. Au final, le Franco-Suisse termine treizième. Bien que s’élançant à une superbe troisième place, Valterri Bottas n’a rien pu faire au volant de sa rétive Williams. Le Finlandais n’a pu éviter de se faire avaler un par un par ses poursuivants, finissant à un anonyme quatorzième rang. Dommage…