Pirelli joue à l'arlésienne

Faute d'un accord de toutes les écuries, le manufacturier n'introduira pas ses nouvelles gommes avant au moins le retour de la trêve fin août. Pirelli a par ailleurs fait son choix pour les trois prochains GP sur les gammes de pneus.

Pirelli joue à l'arlésienne
Changement dans le process de fabrication pour les gommes Pirelli (Pirelli)

Le manufacturier italien a annoncé hier dans un communiqué que les nouveaux pneus attendus par les écuries ne verraient pas la piste F1 en course avant la fin du mois d'août au plus tôt. En effet, toutes les écuries n'ont pas pu essayer suffisamment ces pneus, au vu des conditions climatiques désastreuses lors du dernier GP au Canada.

Par contre, Pirelli a décidé "un changement dans le processus de production du pneu [qui] devrait maintenant permettre de résoudre le problème des délaminations". Ce changement concerne une nouvelle colle, plus résistante. A voir l'efficacité du produit lors des prochaines échéances.

Par ailleurs, on connait quelles seront les options de pneus pour les trois prochaines courses. En Grande-Bretagne sur le tracé de Silverstone, les pilotes auront au choix des gommes médiums et dures. En Allemagne, ce sont les pneus tendres et médiums qui seront à la disposition des pilotes sur le Nürburgring. Et enfin sur le Hungaroring, Pirelli amènera des composés médiums et durs sur le tourniquet hongrois.