Sanctions contenues pour Mercedes et Pirelli

Le Tribunal de la FIA a rendu son verdict dans l'affaire du TestGate entre Mercedes et Pirelli. Un verdict clément.

Sanctions contenues pour Mercedes et Pirelli
Les membres du Tribunal de la FIA ont eu la main légère (Reuters)

Un blâme pour Pirelli, un blâme et une exclusion des essais Young Drivers de juillet prochain à Silverstone pour Mercedes. Voici donc les sanctions dans cette affaire du TestGate. Un verdict clément, surtout pour Mercedes, qui est en accord avec ce qui avait été proposé par les avocats de l’écurie allemande.

La FIA a reconnu que Mercedes avait enfreint le règlement mais sans volonté de dissimulation de ces essais. La Fédération s’est ensuite exprimée dans un communiqué.

"Cette décision fait suite (i) à la poursuite disciplinaire engagée par la FIA, sur la base notamment du rapport des commissaires sportifs du Grand Prix de Monaco transmis à la FIA à la suite des deux réclamations déposées respectivement par Scuderia Ferrari Team et Red Bull Racing, et à l’audience qui s’est déroulée hier devant le Tribunal International avec la participation de l’ensemble des parties intéressées"

"La FIA souhaite que tous les enseignements soient tirés de cette affaire et de la décision rendue. A cette fin, la FIA va s’attacher, en association avec toutes les équipes de Formule 1, à renforcer son contrôle de l’organisation des tests."

"Il est rappelé que la notification de la décision du Tribunal International de la FIA ouvre à chacune des parties concernées la possibilité d’interjeter appel de la décision devant la Cour d’Appel Internationale de la FIA dans un délai de 7 jours."