F1 : Rosberg met la gomme à Silverstone

Nico Rosberg remporte la troisième victoire de sa carrière sur l’anneau britannique au terme d’une course marquée par les nombreuses crevaisons ayant frappé plusieurs pilotes. Mark Webber et Fernando Alonso complètent le podium. Sebastian Vettel a abandonné !

F1 : Rosberg met la gomme à Silverstone
Nouvelle victoire pour Rosberg !

Paul Hembrey a intérêt à s’expliquer. Jamais les pneus Pirelli n’ont créé une telle polémique. Pas moins de quatre pilotes ont été victimes de crevaisons, au même endroit ! Il y a de quoi se poser des questions. Ce qui n’a pas empêché Nico Rosberg de profiter des malheurs de ses rivaux pour s’imposer au Grand Prix de Grande Bretagne. L’Allemand décroche une seconde victoire cette saison, la troisième de sa carrière, après avoir résisté au retour de Mark Webber. Le futur pilote Porsche a pris un très mauvais envol en bouclant le premier tour en 14ème position mais l’Australien a profité des Safety Car pour remonter dans la hiérarchie, lançant l’assaut final lors du dernier restart pour passer de la cinquième à la deuxième place. Dans son sillage, Fernando Alonso termine troisième. Une bonne opération pour l’Espagnol qui revient à 21 points de Vettel au championnat.

Lewis Hamilton sauve la quatrième place après avoir été victime d’une crevaison après seulement dix tours. Le poleman est parvenu au gré des neutralisations à remonter dans le classement et terminer dans les échappements d’Alonso. Kimi Raïkkonen termine sixième. Victime d’une mauvaise stratégie de la part de son équipe, le pilote Lotus a chuté au classement dans les derniers tours alors qu’il était sixième. Idem pour Adrian Sutil qui était en mesure de cueillir le premier podium de sa carrière. L’Allemand finit septième. Daniel Ricciardo termine huitième devant Paul Di Resta, revenu des profondeurs du classement, et Nico Hülkenberg. Les Williams de Pastor Maldonado et Valterri Bottas finissent aux portes du Top 10.

La grosse déception du jour est à mettre à l’actif de Sebastian Vettel. Alors confortablement en tête, le natif de Heppenheim a été trahi par sa boîte de vitesses qui s’est bloquée quasi sans préavis. L’Allemand perd une grosse occasion de marquer des points. Les deux McLaren n’ont jamais pu se mêler à la lutte aux points. Si Button terminait à une piètre 12ème place, Sergio Perez devait abandonner, victime de cette fameuse crevaison au pneu arrière-gauche. Jean-Eric Vergne pouvait marquer des points. Mais également victime d’une crevaison, le Francilien devait renoncer peu de temps après. Quant à Romain Grosjean, il préférait jeter l’éponge à un tour de la fin.

Le prochain rendez-vous de la F1 aura lieu dans une semaine sur le circuit du Nurburgring.