Allemagne : Vettel le Ring Meister

Sebastian Vettel a enfin remporté son GP national en s'adjugeant le GP d'Allemagne 2013 disputé sur le Nürburgring. Il devance les deux Lotus de Raïkkönen et Grosjean. Alonso sauve les meubles avec la 4e place. Un GP marqué par la blessure d'un caméraman heurté par une roue perdue par la RedBull de Webber.

Allemagne : Vettel le Ring Meister
Vettel a vaincu le signe indien chez lui (RedBull)

Au terme d'une course où la bataille n'a pas fait vraiment rage chez les favoris, à l'inverse d'un GP de Grande-Bretagne haletant de bout en bout, Sebastian Vettel remporte enfin le GP d'Allemagne. Le résultat s'est en partie joué au départ avec le raté du poleman Hamilton qui a ouvert la voie au triple champion du monde en titre. Les deux Lotus ont animé quelque peu la fin de course, tout comme Webber et Hamilton, longtemps bloqué par Hulkenberg,qui sont revenus de loin pour glaner de précieux points.

A l’extinction des feux, Lewis Hamilton est immédiatement passé par les RedBull de Vettel et Webber. Un départ catastrophe pour l’Anglais qui va descendre doucement tout au long de la course dans le classement. Massa et les deux Lotus profitent de ce mauvais départ de la Mercedes pour remonter dans la hiérarchie.

Massa out

Felipe Massa est dans une mauvaise passe. Après des sorties au Canada et à Monaco, le Brésilien a été contraint à l’abandon très vite suite à un problème vraisemblablement mécanique, l’entrainant dans un impressionnant tête-à-queue en bout de ligne droite des stands.
Les premiers arrêts pour changer les pneus vont intervenir rapidement dès le 5e tour pour les premiers, et un grave incident va émailler cette première salve.

Erreur dramatique chez RedBull

Mark Webber s’arrête alors que le pilote australien est en 2e position. A l’arrière-gauche, la fixation de la roue ne se passe pas comme prévu, et Webber part sur trois roues. Le pneu baladeur va alors heurter Paul Allen, caméraman pour la FOM. Sérieusement touché, le Britannique a été conduit à l’hôpital le plus proche. Nous vous donnerons des nouvelles le plus vite possible.

Webber ressort dernier avant que le Safety-Car n’entre en scène.

Bianchi stoppe, pas sa voiture …

Victime d’une casse moteur, Jules Bianchi stoppe sa Marussia à l’amorce de la dernière chicane. Sauf que la monoplace va finalement revenir sur la piste toute seule, entrainant l’intervention du PaceCar. Situation cocasse qui aurait pu toutefois causer un accident.

Vettel contrôle les Lotus

Après le restart, Vettel est en tête devant Grosjean, passé 2e suite à une excellente stratégie décalée, et Raïkkönen. Le pilote RedBull va rester devant jusqu’à l’arrivée malgré le rush final de Raïkkönen qui est passé devant Grosjean (ordre d’écurie ?). Alonso limitera la casse en prenant la 4e place devant Hamilton bien revenu après son entame désastreuse. Suivent Button, Webber, Perez, Rosberg et un bon Hulkenberg qui marque un petit point précieux pour Sauber.

Vergne a abandonné. Les Toro Rosso n’ont pas existé ce week-end sur le Nürburgring, après pourtant un excellent GP d’Angleterre.