Les équipes TV bannies de la voie des stands

Suite au malheureux accident (caméraman percuté par la roue folle de Mark Webber dans la voie des stands) lors du GP d'Allemagne, la FOM de Bernie Ecclestone a purement et simplement banni les équipes TV de la voie des stands durant le week-end. Une décision surprenante.

Les équipes TV bannies de la voie des stands
Comment travailleront les équipes TV désormais ? (AutoPlus)

Bannis de la voie des stands. Les équipes TV et les journalistes du monde entier ont dû écarquiller les yeux hier, lorsqu'elles sont tombées sur le communiqué de la FOM, entité qui gère les droits TV de la F1. Suite aux blessures sérieuses de Paul Allen (fracture de la clavicule, côtes cassées), des mesures devant entrer en vigueur en 2014, se sont vues avancées en début de semaine par la FIA pour réduire encore la vitesse dans les stands. Celle-ci passera à 80 km/h durant tout le week-end au lieu de 60 en essais et 100 en course. Il manque la ratification des équipes pour ce texte. De son côté, la FOM avait annoncé que les caméramen ne pourraient filmer que depuis le muret des stands. Mais hier, Bernie Ecclestone est allé plus loin.

Quid des images ?

Dans son communiqué d'hier, la FOM interdit désormais à toute personne accréditée de se trouver dans la voie des stands durant les essais libres, les qualifs et la course. Une décision dictée par la sécurité des personnes et par une volonté de prévenir de nouveaux incidents comme celui du Nürburg', que nous ne pouvons que saluer mais une décision qui pose aussi certaines questions.

Comment les journalistes que nous sommes pourront-ils approcher les F1 et les pilotes pour couvrir au mieux l'évènement ? Certes, dans le paddock, interviews et conférences de presse seront toujours de la partie, mais que vont devenir les fameuses petites interventions TV sur la technique avec des zooms sur certaines parties des monoplaces ? Une question qui mérite d'être posée.

On ne sait d'ailleurs pas si le droit de filmer depuis le muret des stands a été maintenu. Plus d'explications dès le GP de Hongrie dans une semaine.