Hongrie : Hamilton, la preuve par 4

Lewis Hamilton remporte le GP de Hongrie devant Kimi Raïkkönen et Sebastian Vettel. C'est le 4e succès de l'Anglais en terre hongroise et son premier avec Mercedes.

Hongrie : Hamilton, la preuve par 4
Hamilton égale M.Schumacher au nombre de victoires en Hongrie (Mercedes)

Pôle position hier, victoire aujourd'hui. Week-end quasi parfait pour Hamilton et Mercedes, qui étaient pourtant en retrait lors des premiers essais libres de vendredi. Les W04 ont su se jouer de la chaleur écrasante sur le Hugaroring, elles qui étaient pourtant habituées à baisser en performance avec de telles températures. Seul bémol pour les Flèches d'Argent, l'abandon de Nico Rosberg sur casse moteur dans les derniers tours de la course. Chez les autres écuries, Lotus a encore joué la stratégie avec Raïkkönen qui effectue un arrêt de moins. Grosjean était dans le coup avant sa pénalité. Ferrari a déçu et RedBull limite la casse avec les 3e et 4e places de Vettel et Webber.

Départ agité

A l'extinction des feux, Hamilton s'envole parfaitement alors que Vettel subit la pression de Rosberg et Grosjean. Le pilote RedBull tasse la Lotus et conserve son bien au premier freinage. Derrière, les deux Ferrari de Alonso et Massa en profitent pour revenir sur la 2e Mercedes. Alonso passe Rosberg, mais Massa touche l'Allemand. Aileron avant endommagé pour le Brésilien et sortie un peu large pour Rosberg qui perd plusieurs places dans l'affaire.

Vettel bute sur Button, Grosjean pénalisé

Après les premiers ravitaillements, Vettel ressort derrière Button. L'Allemand est sous la pression de Grosjean et tente de passer la McLaren. Touchette entre les deux monoplaces et le Champion du monde commence à perdre quelques longueurs. Son aileron avant est endommagé et surtout Vettel est confronté à un KERS récalcitrant.

Finalement, la RedBull passe la McLaren. Grosjean tente d'en profiter mais heurte Button. Les deux voitures continuent mais l'incident est placé sous investigation. Lotus rappelle Grosjean pour pallier à une éventuelle crevaison. Dommage pour le Français qui perd gros dans l'histoire. Et ce n'est pas fini pour lui.

Ressorti derrière Massa, le pilote Lotus tente de passer au virage 4, mais passe hors piste. Il sera pénalisé d'un drive through. Course ruinée pour Grosjean qui avait pourtant une belle carte à jouer aujourd'hui.

Hamilton tranquille, Raïkkönen à la stratégie

Devant, Lewis Hamilton n'est pas attaqué et poursuit tranquillement son bonhomme de chemin. C'est pour la deuxième place que la lutte se cristallise entre Raïkkönen et Vettel. Le Finlandais est sur une stratégie à 2 arrêts, quans la plupart des voitures de tête sont en 3 pit-stop. Kimi effectue son denier arrêt au 43e tour et ressort 6e. Il entame dès lors une remontée dont il a le secret et passe un à un ses concurrents qui s'arrêtent pour leur dernier changement de pneus aux alentours du 50e tour.

Vettel va revenir sur la Lotus, mais malgré une attaque au virage 4 à trois tours du but, il ne réussira pas à passer. Idem pour Grosjean, revenu sur Alonso, mais qui ne trouvera pas la faille pour la 5e place.

Lewis Hamilton remporte donc le GP de Hongrie devant Raïkkönen, Vettel, Webber, parti sur un choix de pneus différent et qui est bien remonté dans le classement, Alonso, Grosjean, Button, Massa, Perez et Maldonado qui offre son premier point à Williams en 2013. Son équipier Bottas a été contraint à l'abandon.

Déception pour les Force India qui ont renoncé. Vergne devance Ricciardo chez Toro Rosso et VanderGarde termine en tête du championnat Caterham-Marussia.