Di Montezemolo pas tendre avec la Scuderia et Alonso

Dans un communiqué paru dans l'après-midi, le président de Ferrari exprime son point de vue sur la situation de la Scuderia et recadre largement son pilote N°1 Fernando Alonso.

Di Montezemolo pas tendre avec la Scuderia et Alonso
Luca Di Montezemolo veut des résultats et vite ! (Ferrari)

"La Ferrari que j'ai vue hier en course ne me plaît pas vraiment". Voici la phrase par laquelle commence le communiqué de la Scuderia. Ces mots sont l'oeuvre de Luca Di Montezemolo. Le Président de la marque italienne a largement rué dans les brancards ce matin lors de la réunion post GP de Hongrie, où les F138 n'ont pas atteint les objectifs escomptés. Di Montezemolo a exprimé son souhait de revoir la Scuderia "comme un prétendant à la victoire dès Spa".

Alonso recadré

La rencontre révélée par Bild entre Luis Garcia Abad, manager d'Alonso, et les instances de RedBull a éveillé les soupçons lors du GP de Hongrie. Officiellement, c'est pour Carlos Sainz Jr (pilote RedBull en GP3) que Abad a rencontré Christian Horner. Mais il n'en n'a pas fallu plus pour allumer la mèche et y voir des discussions possibles entre Alonso et RedBull pour l'an prochain. Rappelons tout de même que le double champion du monde espagnol est lié avec les Rouges jusqu'en 2016.

Luca Di Montezemolo n'a pas vraiment apprécié ce petit jeu et l'a fait savoir via le communiqué d'aujourd'hui : "Tous les grands champions qui ont couru pour Ferrari ont toujours dû faire passer les intérêts de l’équipe avant les leurs. A ce stade, il faut rester calme, éviter les polémiques et faire preuve d’humilité et de détermination en ne faisant qu’un aux côtés de l’équipe et de ses employés." Bref, un recadrage en beauté. La tension est de mise chez Ferrari qui devra absolument redresser la barre en Belgique fin août.