Monza : l'un des derniers géants

Temple de la vitesse, Monza reste une étape à part dans le calendrier. Dernier GP européen avant le départ pour l’Asie et les Amériques, son ambiance toute "Ferrari" est intacte et piloter sur les 5,7 km de l’Autodromo est toujours un défi.

Monza : l'un des derniers géants
La Parabolica, l'un des morceaux de bravoure de la saison

Monza est un peu le dernier des géants. Un circuit encore à l’ancienne. La sécurité s’est toutefois nettement améliorée sur le tracé italien. On sent toujours l’histoire qui flotte dans l’air pour ce qui demeure le dernier GP européen de la saison.

Qui dit Monza, dit temple de la vitesse. Et qui dit vitesse dit peu d’appuis aéro. Les ailerons sont des lames de rasoir presque parallèles au sol. Le moteur est ultra sollicité et il faut faire attention à ne pas se laisser surprendre sur les freinages, où les bosses et le peu d’appuis ne facilitent pas la tâche. Deux endroits mythiques jalonnent ce tracé : le double droite de Lesmo, et surtout la fabuleuse Parabolica qui conditionne la ligne droite des stands.

Fiche technique

Sur le web : http://www.monzanet.it

5,793 km de développement

11 virages

DRS : après la Parabolica jusqu’à la Variante del Rettifilio (première chicane), puis après Ascari jusqu’à la Parabolica

Rotation dans le sens horaire

53 tours pour une distance de course de 306,7km

Le Tour du Circuit (M.Schumacher 2003)

 

Le programme Canal +

6 septembre

- Libres 1 : 9h50 sur Canal + Sport
- Libres 2 : 13h50 sur Canal + Sport

7 septembre
- Libres 3 : 9h50 sur Canal + Sport
- Qualifs : dès 13h45 sur Canal + Sport

8 septembre
- La grille : 13h15 sur Canal +
- La course : 13h45 sur Canal +
- Formula One : 18h05 sur Canal + en clair.

Le vainqueur de l’an passé

Lewis Hamilton a dominé de bout en bout l’édition 2012 du GP d’Italie. Parti de la pole, le pilote McLaren ne sera jamais inquiété. La lutte derrière lui sera autrement plus serrée.

Vettel et Alonso se déchirent pour la 2e place. L’Allemand va même tasser la Ferrari dans l’herbe de la Curva Grande. Pénalité pour le champion du monde, qui ne verra de toute façon pas l’arrivée, trahi par son alternateur. Hamilton s’impose devant Perez qui a littéralement déposé les deux Ferrari en fin de course, suite à une stratégie pneus différente, et Alonso termine 3e.