Singapore Night Fever

Premier GP de l’histoire à se dérouler de nuit, la course de Singapour est l’une des plus difficiles de l’année. Un circuit pour pilotes au gros coeur. Présentation de cette manche à part du calendrier F1

Singapore Night Fever
La seule course nocturne du calendrier F1 est pour ce week-end à Singapour. (Singaporegp.se)

C’est le circuit au plus grand nombre de virages dans toute la saison. 21 virages (avec l'ablation de la chicane cette année), le plus souvent à angle droit, entre les murs, où la moindre erreur se paie cash. Pour aller vite sur ce circuit, il faut un gros coeur, et de bons yeux.

La course se déroule de nuit, et malgré les nombreux projecteurs disposés le long du tracé, la visibilité diffère quelque peu d’un GP de jour. Autre particularité, les vibreurs. Tous différents selon les virages, il faut bien les apprendre pour savoir où les emprunter, où les éviter, notamment pour l’enchaînement virage 10-11-12, où il est simple de finir dans le mur, demandez à Kimi Raïkkönen, qui avait terminé ici sa course en 2009. Les organisateurs ont d’ailleurs supprimé cette fameuse chicane cette année.

Enfin, ce circuit de Singapour, est très exigeant et pour les hommes, et pour les voitures. Pneus, moteur, freins sont ultra sollicités et demandent une fiabilité impeccable tout au long du week-end.

Fiche technique

Sur le web : http://www.singaporegp.sg

5,073 km de développement

23 virages

DRS : après T5 jusqu’à T7

Rotation dans le sens anti-horaire

61 tours pour une distance de course de 309,3 km

Le Tour du Circuit (Pastor Maldonado 2012)

 

Le programme Canal +

20 septembre

- Libres 1 : 11h50 sur Canal + Sport
- Libres 2 : 15h20 sur Canal + Sport

21 septembre
- Libres 3 : 11h50 sur Canal + Sport
- Qualifs : dès 14h45 sur Canal + Sport

22 septembre
- La grille : 13h15 sur Canal +
- La course : 13h45 sur Canal +
- Formula One : 18h05 sur Canal + en clair.

Le vainqueur de l’an passé

Sebastian Vettel remporte cette édition 2012 mais Lewis Hamilton avait clairement la meilleure voiture. Parti de la pole, le pilote McLaren domine le début de course et passe le premier changement de gommes sans encombres. Mais comme souvent en 2012, sa MP4-27 va le trahir. Boîte de vitesses en berne et abandon.

Vettel récupère le leadership devant Button, Maldonado et Alonso. Le pilote Ferrari va prendre la 3e place suite à l’abandon sur panne hydraulique de Maldonado. Derrière l’action de la course est à mettre au crédit de Massa, auteur d’un dépassement incroyable sur Senna. Alonso reste en tête du général devant Vettel avant le GP suivant au Japon.