Japon EL1 - EL2 : Sorties en série

Les deux premières séances d'essais libres du GP du Japon ont été émaillées de nombreuses sorties de piste, certaines très violentes comme celle de Sergio Perez en EL2. Mercedes et RedBull trustent le haut des feuilles des temps.

Japon EL1 - EL2 : Sorties en série
Webber dans le rythme de son équipier en EL2 (RedBull)

RedBull contre Mercedes contre Lotus, la rengaine reste la même depuis plusieurs courses. Les trois équipes confisquent les meilleurs temps des différentes séances d'essais ou de qualifications. Sur le tracé de Suzuka, Mercedes a tiré la première ce matin avec Lewis Hamilton et Nico Rosberg, auteurs d'un doublé en EL1. Les RedBull sont reléguées à plus de 6/10. Les deux Ferrari de Massa et Alonso suivent à près d'une seconde et les deux Lotus de Grosjean et Raïkkönen gardent l'aspiration des voitures rouges. Perez et Ricciardo complètent le top 10 d'une session où les premiers accidents ont eu lieu.

Jules Bianchi et Giedo VanderGarde ont terminé hors piste au même endroit, au virage Degner 2 en fin de premier secteur. Pas de bobos pour les deux pilotes, mais la Marussia du Français n'a pas été réparée à temps pour les EL2. Pastor Maldonado est aussi parti à la faute, mais sur une erreur de son écurie qui n'a pas suffisamment serré la roue arrière gauche de la Williams du Vénézuélien.

RedBull répond à Mercedes

Dans la deuxième séance d'essais libres, les RedBull de Vettel et Webber ont signé les deux meilleurs chronos devant la Mercedes de Nico Rosberg. Les Lotus de Raïkkönen et Grosjean remontent dans la hiérarchie en se classant 4e et 5e, à moins de 6/10 de la RedBull de tête.

Les Ferrari retombent loin du trio majeur avec Massa à 8/10 en 8e position, et Alonso 10e à 1"235. L'Espagnol est parti à la faute en fin de session au virage 8. Il n'a pas été le seul à connaître des difficultés dans ces EL2.

Sorties sans gravité

Raïkkönen bloqué dans les graviers après 17 boucles, Alonso, Maldonado, à la faute après 6 tours seulement, les avatars ont été nombreux dans cette session. Mais c'est la sortie de Perez qui est restée la plus impressionnante. Le Mexicain n'est pas sorti tout de suite de sa McLaren, mais plus de peur que de mal.