Japon : La patience récompensée de Vettel

Cinquième victoire de rang pour Sebastian Vettel. Le triple champion du monde a pour une fois effectué une course d’attente sur le tracé de Suzuka derrière Grosjean et Webber pour venir s’imposer en fin de course. Webber assure le doublé à l’écurie autrichienne et Romain Grosjean signe un deuxième podium consécutif.

Japon : La patience récompensée de Vettel
Vettel-Webber-Grosjean, le trio maître à Suzuka ce matin (RedBull)

Les départs à Suzuka sont en général très chauds, celui de 2013 n’a pas dérogé à la règle. À l’extinction des feux, Hamilton et Grosjean s’élancent mieux de leur deuxième ligne que Webber et Vettel. Hamilton s’infiltre entre les deux RedBull tandis que Grosjean choisit l’intérieur sur Vettel. L’Allemand doit s’incliner face à la Lotus mais en revenant sur sa gauche, Vettel touche le pneu arrière droit de la Mercedes d’Hamilton. Sanction immédiate : crevaison pour l’Anglais qui doit repasser par les stands à la fin du premier tour. Il abandonnera quelques boucles plus tard. Autre péripétie au premier virage quand VanderGarde accroche Jules Bianchi. Les deux monoplaces finissent dans le sable de Suzuka, leur course est terminée.

Romain Grosjean prend les commandes de la course à la faveur de son excellent envol. Webber est 2e devant Vettel qui s’inquiète de l’état de son aileron avant. Pas de soucis pourtant. Suivent Rosberg, Massa, Alonso.

Grosjean domine mais …

Les premiers arrêts se passent sans encombres pour les leaders, ce qui n’est pas le cas chez McLaren avec des roues arrière droites récalcitrantes sur les deux monoplaces de Button et Perez. Grosjean mène toujours les débats, avec Mark Webber à moins de 5". Vettel joue caché en préservant ses gommes. Pour une fois, la stratégie va jouer en faveur du futur champion du monde.

Deuxième salve de ravitaillements à l’amorce du trentième passage. C’est le moment choisi par RedBull pour jouer un coup fin face à la Lotus de Grosjean. Vettel et Grosjean partent sur deux arrêts quand Webber tente les trois stops. Le champion du monde en titre va profiter de ses enveloppes plus fraîches (suite à son arrêt un peu plus tardif en début de course) pour passer Grosjean au 41e tour et se constituer un petit matelas suffisant pour aller chercher sa 5e victoire consécutive. Derrière, Webber profite de ses gommes mediums en fin de course pour passer Grosjean à deux tours du but. Dommage pour le Français, auteur d’un début de GP très intéressant, mais qui a dû s’incliner face au rythme supérieur des RedBull en course.

Alonso retarde le sacre de Vettel

Pour les accessits, c’est une nouvelle fois Fernando Alonso qui se classe le meilleur des autres et empêche le sacre de Vettel. La Ferrari est trop loin en performances pour aller jouer le podium à la régulière et les qualifications décevantes des Rouges n’ont pas aidé. L’Espagnol se classe devant Raïkkönen, plutôt en retrait aujourd’hui et dont la stratégie n’aura cette fois pas suffit. Hülkenberg, qui avait un temps passé les Ferrari après son 2e arrêt, prend la 6e place devant son équipier Gutierrez qui marque ses premiers points en F1. Rosberg, sanctionné d’un drive-through pour une sortie de stands dangereuse face à Perez, Button et Massa, pénalisé pour excès de vitesse dans les stands complètent le top 10.

Vettel avec 90 points d’avance sur Alonso, se rapproche encore un peu plus du titre mondial, qui devrait logiquement tomber dans l’escarcelle de l’Allemand en Inde.