Vettel intouchable et taquin !

Sans concurrence et au bout de l’ennui seul en tête, le pilote Red Bull a écrasé les débats sur le Yas Marina Circuit. La victoire s’est jouée au premier virage après que Webber ait manqué une nouvelle fois son envol. L’Australien assure le doublé à Red Bull devant Rosberg. Course plus animée derrière grâce au pari perdu de Ferrari. a noter les donuts finaux de Vettel

Vettel intouchable et taquin !
Un grand enfant, mais un grand champion ! (D.R)

Et un envol raté de plus pour Webber ! A croire que les départs arrêtés ne sont pas du goût de Webbo. Vettel en profite pour s’immiscer entre son équipier et la Mercedes de Rosberg au premier virage. Baissez le rideau, fin des débats pour la victoire. Le quadruple champion du monde assure son 7e succès consécutif, le 11e de la saison et le 37e de sa carrière. Il a en point de mire un certain Ayrton Senna au palmarès.

Kimi out

Parti dernier, Iceman n’aura fait que 400m, contraint à l’abandon après une touchette avec une Caterham. Direction endommagée, Räikkönen gare sa Lotus et part immédiatement du circuit, non sans avoir assuré son écurie de sa participation aux deux dernières courses lors de la tournée finale aux Amériques, à Austin puis Interlagos.

Vettel parti, la lutte entre Rosberg, Webber et Grosjean anime le début de course, tout comme la bataille pour les points entre les Sauber et Hamilton. Après la première salve de ravitaillements, les Ferrari, qui tentent le pari d’un arrêt, se retrouvent aux avant-postes. Grosjean sauve de justesse sa 4e place devant les deux F138 après leurs arrêts et part â l’assaut du podium. Mais jamais il ne pourra revenir sur Rosberg.

Bataille rangée

Si le podium est joué, depuis le début de la course, la bataille pour les points fait rage entre un Lewis Hamilton aux prises avec une W04 manquant de grip, les Sauber de Gutierrez encore très, et parfois trop incisif quand il faut défendre sa position, les Force India de Sutil et Di Resta et les Ferrari. A ce petit jeu, le dernier arrêt des italiennes permet à Alonso de profiter de gommes plus fraîches et de remonter en fin de course de la 8e à la 5e place. Pourtant l’Espagnol, en ressortant des stands, a passé Vergne hors limites de la piste. Placé sous investigation, il risque une pénalité. Di Resta est 6e devant Hamilton, Massa, Perez et Sutil.

Si bien qu’au championnat Pilotes et avant une éventuelle sanction, Alonso possède 37 points d’avance sur Räikkönen pour la place de vice-champion du monde. Chez les Constructeurs, Mercedes prend 11 unités de marge sur Ferrari et 37 sur Lotus. Tout reste ouvert pour Austin dans 15 jours et Interlagos dans trois semaines.

Vettel ce grand enfant

L’Allemand a recommencé ! Auteur d’un donut pour célébrer son succès, Vettel adresse un joli clin d’oeil à la FIA. Sera-t-il encore pénalisé ? La logique voudrait que oui, le sport que non !