Livin' in America !

Le F1 Circus revient sur les terres texanes pour le GP des Etats-Unis, avant-dernière manche de la saison. La course se disputera sur le superbe Circuit Of The Americas.

Livin' in America !
Le fameux premier virage du COTA (COTA.com)

Hermann Tilke a dessiné dans ce tracé des enchaînements ressemblants à des virages connus dans d’autres circuits empruntés par la F1. Ainsi, le virage 1 est une copie inversée du virage 3 du Buddh en Inde. L’enchaînement 3-6 est un remake du triptyque de Silverstone Maggots-Becketts-Chapel.
Les virages 12 à 16 correspondent à ce que l’on trouve dans le stadium d’Hockenheim et le quadruple droit entre 13 et 16 ressemble à s’y méprendre au Super 8 d’Istanbul (quadruple gauche pour le circuit turc). Bref, que du bon pour ce tracé qui ravit les pilotes, comme le Buddh International avait ravi en 2011 le paddock.

Le circuit est assez exigeant en matière d’aéro pour se jouer notamment des virages T2 à T10 et du long triple droite T16-T18.

Fiche technique

Sur le web : http://www.theaustingrandprix.com et sur Twitter : @austingrandprix

5,513 km de développement

20 virages

DRS : après T11 jusqu’à T12

DRS : après T7 jusqu’à T8, puis entre T10 et T11

Rotation dans le sens anti-horaire

56 tours pour une distance de course de 308,4 km

Le Tour du Circuit (Lewis Hamilton 2012)

Le programme Canal +

15 novembre
- Libres 1 : 16h50 sur Canal + Sport
- Libres 2 : 20h50 sur Canal + Sport

16 novembre
- Libres 3 : 16h50 sur Canal + Sport
- Qualifs : dès 19h45 sur Canal + Sport

17 novembre
- La grille : 19h15 sur Canal +
- La course : 19h45 sur Canal +

Le vainqueur de l’an passé

Il ne reste plus que deux concurrents pour le titre mondial en arrivant aux USA : Vettel et Alonso. Si le pilote Ferrari va livrer une course solide pour arracher la 3e marche du podium synonyme d’espoir, il ne pourra rien faire face au champion du monde et Hamilton, les deux animateurs de ce GP.

Vettel s’élance de la pole suivi comme son ombre par son coéquipier Webber. Hamilton est 3e, Alonso 4e après un superbe départ du côté propre de la piste. Webber va abandonner sur panne d’alternateur, laissant la 3e place à la Ferrari de l’Espagnol. Devant la lutte est chaude. Hamilton reste collé dans le sillage de la RedBull et au 42e, il trouve enfin la faille dans la zone DRS. Lewis résistera ensuite jusqu’au bout pour s’adjuger une splendide victoire.

USA Classic : Phoenix 1990

Pour cette manche d’ouverture de la saison 1990, on attend encore u