Brésil : Un Vettel record

En remportant le dernier Grand Prix de la saison, Sebastian Vettel égale le record de victoires sur une saison de M.Schumacher avec 13 succès. Le pilote Red Bull devance Mark Webber, 2e pour son ultime course en F1 et Fernando Alonso, vice-champion du monde 2013.

Brésil : Un Vettel record
Neuf victoires consécutives, 13 cette année et un 4e titre mondial. jusqu'où ira Vettel ? (Red Bull)

Cette course brésilienne aura de nouveau mis en valeur le petit défaut que l'on pourra relever dans la saison quasi parfaite du duo Vettel-Red Bull : les départs. Encore une fois, l'envol de l'Allemand n'est pas parfait et Nico Rosberg en profite pour subtiliser la tête de la course au champion du monde au premier virage. Excellent départ de Massa qui remonte en 5e place derrière Mark Webber.

 

Rosberg mène le premier tour mais dès le passage de la ligne, Vettel reprend son bien à l'aspiration et ne lâchera plus les commandes jusqu'à la ligne. Pour la victoire, les jeux sont faits avec une nouvelle course ennuyeuse pour la gagne. Mais pourtant, l'écurie Red Bull aura connu un gros moment de panique qui a failli relancer le suspense.

 

Confusion dans les stands

Il reste une grosse vingtaine de tours quand les images de la FOM montrent la Williams de Bottas hors piste au bout de la ligne droit opposée, le pneu arrière gauche déchapé. On pense alors à une nouvelle péripétie concernant les gommes Pirelli, surtout que quelques secondes plus tard, c'est Hamilton qui se retrouve sur trois roues ! Panique générale dans les écuries. Ces dernières avaient plus tôt demandé à leurs pilotes de retarder leur deuxième arrêt en prévision de la pluie. Le temps supplémentaire en piste aurait alors trop sollicité les gommes italiennes. Vettel se jette dans les stands, mais Red Bull attend Webber ! Les pneus de la RB9 n°1 ne sont pas prêts. Après un bref moment d'attente, tout rentre dans l'ordre, mais l'Allemand a vu son avance fondre à 6 secondes.

Finalement, on voit que les crevaisons de Hamilton et Bottas sont dues à un contact entre les deux au bout de la ligne droite opposée. Au micro de Sky, Horner déclarera que l'écurie Red Bull a eu peur d'un Safety-Car suite à cet incident, d'où la précipitation dans les stands.

Vettel ressort donc en tête avec Webber et Alonso de nouveau en bataille. Ces deux là, ainsi que la Mercedes d'Hamilton et la Ferrari de Massa vont animer une course encore dénuée de tout suspense devant.

 

En effet, après le premier changement de pneus, l'Espagnol avait réussi à prendre la seconde place à l'Australien après le cafouillage habituel sur la roue arrière gauche de la Red Bull de Webbo. Cette fois, Fernando tente de mettre la pression, mais Mark est plus rapide et reprend ses distances pour conserver la deuxième place. Alonso termine 3e mais ce résultat ne suffit pas pour que Ferrari passe Mercedes au championnat Constructeurs. La Rossa échoue à la troisième place devant Lotus qui a connu un GP catastrophe. Massa et Hamilton se sont aussi copieusement affrontés en piste avant la pénalité du Brésilien (Voir plus bas).

 

Grosjean out, Kova déçoit

A peine trois tours, c'est la distance parcourue par Romain Grosjean durant ce dernier Grand Prix de l'année. Apparemment, c'est une casse moteur qui a stoppé le Français, qui s'était plaint d'un souci sur son 7e rapport de boîte quelques instants plus tôt. Ce retrait combiné à la nouvelle mauvaise performance de Kovalainen a empêché Lotus de lutter avec Ferrari pour le troisième rang des Constructeurs.

 

Autre désillusion dans le camp français avec l'abandon de Charles Pic en fin de course, suspension arrière droite cassée.

 

Emotion chez Ferrari et Red Bull

C'est la fin d'une période dans ces deux écuries avec l'arrêt de Mark Webber en partance pour Porsche en endurance et le transfert de Massa chez Williams. Le pilote Ferrari a été ovationné par son écurie à la sortie de son garage avant de se rendre sur la grille de départ. Bien parti en course, Massa va écoper d'une pénalité pour avoir roulé sur une zone interdite à l'entrée de la voie des stands. Dur à encaisser, surtout que la Pauliste n'a pas pris d'avantage sur cette manœuvre. Son signe rageur à l'encontre des officiels lors de son drive-through en dit long sur l'envie de Felipe qui relèvera un nouveau challenge en 2014 chez Williams-Mercedes.

La F1 2013 c'est terminé sur Vavel. Restez connectés pour toute l'actu des transferts qui devrait rapidement évoluer dès la semaine prochaine. On pourrait avoir l'annonce du deuxième pilote Lotus, et l'avenir de Perez sera sans doute connu. A très vite !