Ricciardo à la folie

Le pilote australien de Red Bull s'impose au terme d'un Grand Prix du Canada complètement fou, qui a prouvé que la F1 version 2014 peut être très excitante.

Ricciardo à la folie
Daniel Ricciardo, dont le sourire dépasse son casque à la fin du Grand Prix du Canada qu'il vient de remporter. Credits photos: @EurosportCom_EN on twitter.

     Daniel Ricciardo, le jeune australien, qui a remplacé Mark Webber chez Red Bull pour cette saison 2014 a su séduire le Monde de la F1 dès ses débuts, avec sa nouvelle écurie en étant rapide mais surtout en abordant 24 heures sur 24 un large sourire, qui en dit long sur sa personnalité. Ce soir son sourire est encore plus grand que d'habitude puisqu'il vient de gagner la première course de sa carrière, et quelle course ! 

     Alors qu'avant le départ, la principale question était de savoir qui de Rosberg ou d'Hamilton allait s'imposer, Ricciardo a trompé tous les pronostics en s'imposant de la plus belle des manières dans une course dont on se souviendra un long moment. Dès le départ, alors qu'Hamilton s'était mieux élancé que son coéquiper, Nico Rosberg a tassé le Britannique au premier virage, ce qui a permis à Sebastian Vettel de passer à la seconde position. Au virage 3 de ce premier tour, Max Chilton accroche Jules Bianchi, qui finit dans le mur assez violamment. En toute logique la Safety Car est sortie pour permettre aux commissaires de dégager la piste en toute sécurité. A la reprise de la course, Vettel fait ce qu'il peut pour défendre sa place mais doit céder face à Hamilton aidé par son DRS. Le Britannique, sur sa lancée, part à l'abordage de Nico Rosberg. Soudain au tour 25, second acte dans la rivalité Rosberg-Hamilton. L'Allemand, sous une forte pression du Britannique rate son freinage à la dernière chicane et la coupe ce qui lui permait de regagner un peu de temps sur Lewis. Après investigation de la FIA, Rosberg s'en sort avec seulement un avertissement. A ce moment de la course, les Mercedes sont loin devant les autres. Elles possèdent 27 secondes d'avance sur le troisième quand soudain...

     ...Lors d'un message radio, Hamilton, alors dans les roues de Rosberg se plaint d'une perte de puissance de sa monoplace. Le tour suivant c'est l'Allemand qui se plaint du même problème ! Tout est relancé puisque les Mercedes sont alors 3 secondes plus lentes que leurs poursuivantes. Il s'agit d'un problème avec le système récupérant l'énergie. A ce moment de la course, les Mercedes ne sont pas sûres de finir la course car elles sont obligées de consommer plus pour compenser la panne. C'est au 45ème tour que la course prend une autre dimension. Rosberg effectue son second arrêt au stand mais un problème avec le pistolet destiné à devisser les écrous lui fait perdre quelques secondes, qui permettent à Hamilton,  qui s'est arrété au tour suivant de passer devant son coéquipier. Sur le même tour, à l'épingle au bout du circuit, Hamilton se rate complètement ; Rosberg en profite. Les deux Mercedes se retrouvent côte à côte tout le long de la dernière ligne droite quand soudain au freinage, le frein arrière droit d'Hamilton  le lâche et le contraint à l'abandon. Rosberg est alors seul en tête sauf que ses poursuivants sont maintenant juste derrière lui et que sa voiture perd 30km/h de vitesse de pointe. Au tour 52, Rosberg n'a plus que 1.5 secondes d'avance sur Sergio Perez, Daniel Ricciardo et Sebastian Vettel qui seront rejoint 10 tours plus tard par Felipe Massa doté de pneus neufs. A cet instant, Sergio Perez, qui a des pneus en bout de vie et le DRS en panne ne parvient pas à doubler Rosberg et bouchonne les Red Bull et Felipe Massa. Au 66ème tour, Ricciardo trouve enfin l'ouverture sur Sergio Perez grâce à un super dépassement au virage numéro 1. A cet instant il reste 4 tours à l'Australien pour dépasser Rosberg. Au tour 68, l'inévitable arrive et Ricciardo dépasse Rosberg grâce au DRS pour s'envoler vers la première victoire de sa carrière. Pendant ce temps, Vettel a lui aussi trouvé l'ouverture sur Perez pour prendre la 3ème place. Au dernier tour, scénario complètement fou quand Massa et Sergio Perez s'accrochent au freinage du premier virage. Le Mexicain est fautif puisqu'il se décale de quelques centimètres au freinage, Massa surpris ne peut l'éviter et c'est l'accrochage. Accident spectaculaire car se déroulant à haute vitesse, les deux monoplaces finissent leur course dans les pneus à pleine vitesse. Fort heureusement les deux pilotes sortent indemnes. La Safety Car fait sa deuxième sortie mais trop tard car Ricciardo a passé la ligne d'arrivée et écrit l'histoire. Les spectateurs et téléspectateurs peuvent enfin reprendre leur souffle, la course est finie. 

     Soulignons également la belle 8ème place de Vergne qui est le seul Français a terminer la course puisque Romain Grosjean a dû abandonner suite à un problème avec son aileron arrière. On peut noter également la déception des Ferrari qui n'ont jamais eu le rythme des leaders. Alonso termine 6ème et Raikkonen 10ème. Tout le contraire des McLaren qui en toute discrétion, ont fini 4ème et 9ème avec respectivement Button et Magnussen. 

     Ce Grand Prix du Canada aura tenu toutes ses promesses, et même plus avec cette course complètement folle qui nous aura fait saliver du début à la fin. Place maintenant au Grand Prix d'Autriche dans deux semaines. Course à domicile des Red Bull qui sera, on l'espère, très excitante. Vous pourrez la suivre sur Vavel France. Bonne soirée à toutes et à tous.