En route pour le GP d'Allemagne

A domicile, Nico Rosberg aura l'occasion ce week-end de reprendre de l'avance sur son coéquipier Lewis Hamilton, revenu à 4 points du leader du championnat du monde des pilotes, à l'occasion du Grand Prix d'Allemagne à Hockenheim. La dixième manche de la saison s'annonce intense et âpre. Présentation.

En route pour le GP d'Allemagne
©tv5.org

Ce nouveau week-end de Formule 1 relève d'une importance capitale pour la suite de la saison. Il y a deux semaines, Lewis Hamilton s'était imposé chez lui à Silverstone devant son public, profitant de l'abandon de Nico Robserg pour prendre les 25 points de la victoire et revenir à 4 petites longueurs de son coéquipier au classement des pilotes. C'est désormais à ce dernier de courir avec le soutien du public afin d'aller chercher la victoire, avec la pression et le poids que cela implique.

Toute la pression sur Rosberg ?

©tf1.fr

Alors qu'il vient de prolonger avec Mercedes, le régional de l'étape aura à coeur de reprendre le large en tête du championnat du monde pilote, lui qui croyait tenir la victoire sur les terres de Lewis Hamilton, à Silverstone il y a deux semaines. Pour la première fois depuis son arrivée en Formule 1 en 2006, l'Allemand sera considéré comme le favori des supporters locaux, en raison de son début de saison réussi mais aussi des nombreux ratés de Vettel sur sa Red Bull. Plus de 100 000 fans soutiendront Nico Rosberg dans sa quête de victoire à Hockenheim tandis que quelques Champions du monde allemands seront présents, sur invitation de Mercedes. Ce Grand Prix fait office de match retour pour l'ancien pilote Williams qui après avoir raté la victoire au match aller en Grande-Bretagne va devoir s'imposer pour reprendre son avance sur Lewis Hamilton. La pression est donc sur Nico Rosberg qui va devoir se transcender sur un circuit où les éléments climatiques peuvent jouer un rôle majeur. Une chose est certaine, c'est qu'une nouvelle lutte en tête risque d'avoir lieu en Allemagne. Et fort de sa victoire lors de la neuvième manche de la saison, Lewis Hamilton aura le plaisir de laisser la pression sur son coéquipier que l'on attend au tournant. C'est dans ces moments-là qu'un titre peut se construire. C'est dans les moments où l'on montre que l'on est capable de résister aux attentes que l'on prend un ascendant sur ses concurrents directs. Voilà ce qu'il est demandé à Nico Rosberg.

Une grosse dispute pour la troisième place ?

©f1fanatic.co.uk

Comme souvent cette saison, il y aura une autre course au-delà de la lutte pour la première place. Loin de la puissance des Mercedes, Red Bull, Williams et McLaren auront à coeur de se mettre en évidence dans la dispute qui s'annonce pour la troisième place ainsi qu'à une potentielle victoire en cas d'erreur ou de défaillance d'Hamilton et Rosberg. Vainqueur lors de la dernière édition à Hockenheim en 2012 et lors des éditions 2005 et 2010, Fernando Alonso se présente comme un sérieux prétendant au podium, après sa remontée folle à Silverstone pour obtenir la sixième place. Agressif en défense et audacieux sur ses dépassements, le pilote espagnol reste une pointure qui porte sur ses bras une Scuderia Ferrari pourtant bien pâle. Mais Fernando Alonso risque d'avoir fort à faire face à Dani Ricciardo, brillant troisième il y a deux semaines. Discret mais non moins efficace, l'Autrichien compte bien jouer sa carte à fond et garder l'avantage sur un Sebastian Vettel qui à domicile tentera de se transcender et de faire oublier son triste début de saison. Après être arrivé troisième en Autriche, le jeune Valtteri Bottas a récidivé en obtenant une belle deuxième place à Silverstone. Le pilote finlandais arrive avec de belles ambitions et sans pression. Efficace en qualification, la Williams l'est désormais également en course, de quoi continuer à créer la surprise. Et pourquoi pas un nouveau podium ce week-end pour le successeur annoncé de Kimi Räikkönen ? On en parle peu mais ce n'est pas pour autant qu'elles n'auront pas un rôle à jouer lors de ce Grand Prix. Revenue à un niveau honorable en Grande-Bretagne, l'écurie McLaren pourrait continuer sa remontée à Hockeinheim en montant sur l'une des marches du podium, notamment après la quatrième place obtenue par Jenson Button il y a deux semaines. Sur un circuit rapide où le pilotage peut faire la différence et à un moment de la saison où les monoplaces semblent plus proches les unes des autres en terme de performance pure, cette course s'annonce passionnante à suivre, avec de belles luttes à tous les niveaux. Ce dimanche, il faudra regarder également derrière pour voir du spectacle.

La puissance comme élément capital

©fia.com

Rénové en 2002 par l'architecte Hemann Tilke, le circuit d'Hockenheim n'est plus l'antre de la vitesse qu'il était autrefois mais reste un circuit où la puissance et la vitesse jouent un rôle majeur. Son tracé contient, en effet, quatre lignes droites majeures dont une dépasse le kilomètre. Les monoplaces y atteignent notamment à plusieurs reprises les 300 km/h et sont soumises à de rudes conditions. Ces lignes droites sont cependant reliées par des sections plus lentes, que les pilotes négocient à moyenne vitesse, récupérant de l'énergie et gérant la consommation de carburant. Ainsi, ce circuit demande à la fois une monoplace parfaitement au point, mais aussi une extrême concentration aux pilotes qui doivent gérer l'alternance entre courbes rapides et portions lentes. L'alliance entre puissance des moteurs et maîtrise dans le pilotage est primordiale. Une victoire à Hockenheim ne passe pas sans ces différentes caractéristiques, en faisant un circuit redouté mais apprécié. Il est également une préparation parfaite au toujours difficile Grand Prix de Hongrie. Alternant une année sur deux avec le circuit du Nurburgring, le tracé d'Hockenheim offre régulièrement du spectacle. Espérons que l'édition 2014 soit à la hauteur après un Grand Prix de Silvertone haletant.