Formule 1 : Une trêve et des enseignements

La moitié du championnat du monde 2014 de Formule 1 a été plus que franchie. C’est le moment de se pencher sur les points marquants que nous avons pu noter au cours de ce début de compétition en cette période de trêve estivale.

Formule 1 : Une trêve et des enseignements
Le podium actuel du championnat du Monde est le même que celui à l'issue du Grand Prix de Monaco - © Luca Bruno, AP

La domination Mercedes

Les Red Bull, qui se réservaient la plupart des succès la saison dernière, sont désormais devancées par les Mercedes. Malgré le chamboulement qu’a apporté l’accident de Michael Schumacher, qui a achevé sa carrière au sein de l’équipe allemande, survenu trois mois avant le commencement des hostilités, les deux pilotes de l’écurie vont plus que surplomber leurs concurrents. Pas moins de neuf courses gagnées sur onze possibles. Seul Daniel Ricciardo, remplaçant de son compatriote Mark Webber aux côtes de Sebastian Vettel, a réussi à vaincre l’équipe à l’étoile lors du Grand Prix du Canada et au terme du Grand Prix de Hongrie.

Les voitures allemandes subissent tout de même le revers de la médaille. L’avance que possèdent Nico Rosberg et Lewis Hamilton au classement engendre des tensions internes. Nous avons pu le constater au Canada lorsque la passe d’arme entre les deux pilotes a conduit le Britannique à l’abandon. C’est au staff de gérer parfaitement les problèmes possibles dus à cette opposition. A ce stade de la compétition, Nico Rosberg est en tête avec 202 points, soit seulement 11 unités de plus que Lewis Hamilton, très fort après deux Grand Prix en Allemagne et en Hongrie débutés au fond de la grille mais terminés à l’avant. Pratiquement aucune concurrence ne se fait sentir puisque Daniel Ricciardo complète le podium avec 131 points. 

Lewis Hamilton (à gauche) et Nico Rosberg (à droite) sont équipiers mais briguent tous les deux un titre mondial - Source : skysports.com

Sebastian Vettel n'est plus au top

Le quadruple champion du monde et plus jeune lauréat de ce titre n’est plus aussi intouchable que la saison passée. Treize Grands Prix avaient alors vu l’Allemand soulever le trophée. Les 155 points d’avance sur son dauphin, l’Espagnol Fernando Alonso, ne sont plus qu’un beau souvenir. En cette période de l’année 2014, Vettel affiche une sixième place ainsi qu’un total de 88 points. Pire encore, le natif d’Heppenheim n’a toujours pas su trouver le chemin de la victoire. Son écurie Red Bull étant désormais devancée par Mercedes, il est le premier à en payer les frais même si son jeune coéquipier, Daniel Ricciardo, a lui su, par deux fois, s’imposer en course.

Alors que huit épreuves sont encore à disputer sur le calendrier, Vettel va devoir retrouver sa splendeur pour essayer d’accrocher des succès. Il est alors nécessaire de faire mieux que deux podiums pour que le champion en titre puisse enfin affirmer qu’il est toujours présent et qu’à l’avenir, il va encore falloir compter sur lui. 

Au volant de sa Red Bull, Sebastian Vettel ne parvient plus à s'imposer - Source : skysports.com

Les résultats français

Les pilotes tricolores ont un bilan moins impressionnant que lors de la précédente saison. A commencer par Romain Grosjean qui, toujours au volant de sa Lotus, ne parvient plus à jouer parmi les meilleurs. Seuls huit points ont pu être glanés par le français. Au classement, il est même derrière Jean-Eric Vergne qui, malgré la désillusion de la nomination de son ex-équipier Ricciardo chez Red Bull, possède 11 unités au total ainsi que la treizième place. Deux performances qui restent assez loin des attentes qui ont pu être formulées à l’égard des deux concurrents, même si chacun d’entre eux reste devant leurs partenaires d’écuries : Maldonado pour Grosjean et Kvyat pour Vergne. 

La saison 2014 est bien difficile pour Romain Grosjean - Source : eurosport.fr

Le troisième bleu à être aligné sur la compétition, quant à lui, même s’il est loin de se mêler à la lutte, fait quelque peu parler de lui. A 24 ans, le jeune Jules Bianchi a su aller chercher sur l’exigeant circuit de Monaco, les deux premiers points de l’histoire de la modeste écurie Marussia. Il s’agit également de sa première apparition dans le top 10 d’une course en F1 de sa carrière. 

Classement du championnat du monde des pilotes

Classement Pilote Pays Ecurie Points
1 Nico Rosberg Allemagne Mercedes 202 pts
2 Lewis Hamilton Grande-Bretagne Mercedes 191 pts
3 Daniel Ricciardo Australie Red Bull 131 pts
4 Fernando Alonso Espagne Scuderia Ferrari 115 pts
5 Valtteri Bottas Finlande Williams 95 pts
6 Sebastian Vettel Allemagne Red Bull 88 pts
7 Nico Hülkenberg Allemagne Force India 69 pts
8 Jenson Button Grande-Bretagne McLaren Mercedes 60 pts
9 Felipe Massa Brésil Williams 40 pts
10 Kevin Magnussen Danemark McLaren Mercedes 37 pts
11 Sergio Perez Mexique Force India 29 pts
12 Kimi Räikkönen Finlande Scuderia Ferrari 27 pts
13 Jean-Eric Vergne France Scuderia Toro Rosso 11 pts
14 Romain Grosjean France Lotus F1 Team 8 pts
15 Daniil Kvyat Russie Scuderia Toro Rosso 6 pts
16 Jules Bianchi France Marussia F1 Team 2 pts
17 Pastor Maldonado Colombie Lotus F1 Team 0 pt
- Max Chilton Grande-Bretagne Marussia  F1 Team 0 pt
- Adrian Sutil Allemagne Sauber F1 Team 0 pt
- Esteban Gutierrez Mexique Sauber F1 Team 0 pt
- Kamui Kobayashi Japon Caterham F1 Team 0 pt
- Marcus Ericsson Suède Caterham F1 Team 0 pt

Classement du championnat du monde des constructeurs

Classement Ecurie Pays Points
1 Mercedes Allemagne 393 pts
2 Red Bull Autriche 219 pts
3 Scuderia Ferrari Italie 142 pts
4 Williams Grande-Bretagne 135 pts
5 Force India Inde 98 pts
6 McLaren Mercedes Grande-Bretagne 97 pts
7 Scuderia Toro Rosso Italie 17 pts
8 Lotus F1 Team Grande-Bretagne 8 pts
9 Marussia F1 Team Russie 2 pts
10 Sauber F1 Team Suisse 0 pt
- Caterham F1 Team Malaisie 0 pt