GP de Belgique : Avantage Rosberg

Le duel annoncé entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton sur le tracé de Spa-Francorchamps a tourné à l'avantage de l'allemand qui s'envolera depuis la première place demain lors de la course. Retour sur une lutte intense lors de ces qualifications.

GP de Belgique : Avantage Rosberg
Rosberg sort vainqueur de la première bataille du week-end   ©twitter.com/SportAutoLive

Malgré des conditions météorologiques difficiles, la séance de qualification du Grand-Prix de Belgique s’est déroulée sans encombre. Sans surprise, les deux pilotes Mercedes s’y sont affrontés sur la piste et ont écrasé la concurrence. Mais suite à une lutte sous pression, c’est Nico Rosberg qui a pris le dessus sur Lewis Hamilton et qui est allé chercher le meilleur temps en 2’05’’591. L’Allemand s’élancera depuis la première position.

La domination de Mercedes

La piste détrempée en Q1 et l’apparition de la pluie au début de la Q2 auraient pu rabattre les cartes, mais rien n’y a fait, les deux Mercedes sont apparues intouchables au cours de ces qualifications. Lewis Hamilton et Nico Rosberg ont écrasé leurs adversaires et squatté les deux premières positions de chaque séance. Ainsi, une lutte à deux a tout de suite pris place entre les deux coéquipiers et concurrents. Longtemps détenteur du meilleur temps en Q1 en 2’07’’587 sur une piste mouillée, Lewis Hamilton a vu son coéquipier lui prendre la première place dans son dernier tour lancé. Piqué au vif, le britannique a alors signé le meilleur chrono en Q2 en 2’06’’609 reléguant l’allemand à 114 millièmes. Libres de se battre à la régulière, les deux pilotes se sont alors ensuite affrontés sur la piste en Q3, dans le but de s’octroyer la pole position. Nico Rosberg pris tout de suite l’avantage en  2’05’’698, forçant son coéquipier à se retrouver dans la position du chasseur. Lewis Hamilton tenta alors de battre le temps de son coéquipier, mais sans jamais y parvenir. En 2’05’’819, le champion du monde 2008 doit se contenter de la deuxième place, derrière son coéquipier, premier en 2’05’’591.

Le retour en forme des Ferrari

©tf1.fr

Derrière cette lutte sans partage, ce sont les monoplaces de la Scuderia Ferrari qui se sont montrées les plus régulières et consistantes. Sous la pluie, Kimi Räikkonen et surtout Fernando Alonso se sont montrés propres et solides, au volant d’une voiture plus à l’aise dans ce type de conditions météorologiques. Fernando Alonso partira ainsi 4eme et Kimi Räikkönen 8eme. A défaut de pouvoir concurrencer concrètement les Mercedes, l’écurie italienne pourra tirer son épingle du jeu en course et se baser sur l’expérience de ses deux pilotes pour aller chercher un deuxième podium consécutif, surtout si la pluie fait son apparition lors du Grand-Prix.

Encore de l’espoir pour Red Bull et Williams

Plus discrètes, les Red Bull se retrouvent cependant dans de bonnes positions pour la course et peuvent espérer elles-aussi un bon résultat pour demain. Tout proche de se faire éliminer en Q2, Sebastian Vettel s’est montré solide et rassurant en Q3 pour aller chercher le troisième temps. Souvent bien placé sur les grilles de départ à l’image de sa deuxième position en Hongrie, l’allemand a régulièrement déçu en course. A lui de démontrer demain qu’il est capable d’être la seconde force du plateau derrière les Mercedes sur la durée. Vainqueur en Hongrie, Dani Ricciardo a signé le 5eme temps de la Q3 et s’élancera depuis la 3eme ligne. Une position idéale pour l’Australien qui pourra tenter sa chance dans la lutte pour le podium et les places d’honneur.

©twitter.com/SportAutoLive

On les voyait capables de bousculer la hiérarchie dès les qualifications, notamment après le meilleur temps de Bottas lors de la troisième séance d’essais libres, mais malheureusement les Williams ont déçu. Le choix pourtant judicieux de surcharger les deux monoplaces britanniques en appuis aérodynamiques n’a pas payé. Bottas a signé le 6ème temps juste devant la McLaren de Kevin Magnussen tandis que Massa se retrouve 9ème, juste devant Jenson Button et à plus d’une seconde de son coéquipier. Les performances en piste devraient être différentes demain pour les pilotes Williams qui feront certainement partis des acteurs majeurs de la course.

Ainsi les principaux concurrents au podium et au Top 10 ont répondu présents lors de cette séance de qualifications malgré la pluie et la piste détrempée. Les conditions climatiques n’auront pas rabattu les cartes, Mercedes apparaissant supérieurs et les outsiders se retrouvant relativement proches les uns des autres sur la grille de départ. Cependant, ces qualifications laissent présager une course intense et passionnante, dans la continuité du Grand-Prix de Hongrie. Rendez-vous donc demain à 14h00 pour suivre le déroulement du GP de Spa-Francorchamps.