Spa-Francorchamps sourit à Daniel Ricciardo

Dans les Ardennes Belges, Daniel Ricciardo remporte le troisième Grand Prix de sa carrière à la grande surprise de tous. Le pilote Australien a profité des circonstances de course marquée en grande partie par l’accrochage entre les deux pilotes Mercedes.

Spa-Francorchamps sourit à Daniel Ricciardo
Daniel Ricciardo (Australie-Red Bull Racing) décroche sa troisième victoire de la saison. (Images : Eurosport)

C’est un incroyable succès qu’a décroché Daniel Ricciardo ce dimanche à Spa-Francorchamps. Le pilote Australien monte pour la troisième fois de la saison sur la plus haute marche du podium. Il devance le leader du Championnat du Monde Nico Rosberg et la grande révélation de l’année le finlandais Valtteri Bottas.

Les lauriers du vainqueur pour Ricciardo

Pour la troisième fois de la saison et accessoirement de sa carrière, Daniel Ricciardo remporte un Grand Prix. Après le Canada en mai dernier, la Hongrie il y a trois semaines, le pilote Red Bull Racing s’adjuge le Grand Prix de Belgique, l’un des plus courtisé de la saison. Réputé pour son raidillon de l’Eau Rouge, son virage de la « Source » en épingle, le tracé de Spa-Francorchamps offre probablement l’un des plus bel écrin de la saison.

Avant le début de la course Ricciardo confiait aux micros de Canal + avoir faim de victoire. Le pilote Australien était prêt à saisir la moindre opportunité pour pouvoir hisser sa RB10 sur la plus haute marche du podium. Et l’opportunité s’est présentée plus tôt qu’il ne l’espérait. Dès le deuxième tour Nico Rosberg vient attaquer son coéquipier pour reprendre la tête de la course, résultat : un accrochage entre les deux pilotes. Placé derrière les Flèches d’Argent, le pilote Australien profite de cette altercation pour prendre la tête de la course sans plus jamais la lâcher. Cette victoire sonne comme une véritable surprise pour l’équipe de Milton Keynes. D’ordinaire habitué à bousculer la hiérarchie dans les derniers tours, Ricciardo a pris tôt la tête de la course. Grâce à ce succès, le pilote Australien se présente en tant que troisième force de ce Championnat. Le vainqueur du jour porte donc à trois le nombre de succès cette saison, soit une de moins que Nico Rosberg leader du Championnat du Monde.

L’imbroglio chez Mercedes.

Outre la victoire de Daniel Ricciardo, ce Grand Prix de Belgique fut marqué en grande partie par une nouvelle bataille entre les deux pilotes Mercedes. Le fait d’arme remonte au départ. Nico Rosberg partait alors en pôle position, Lewis Hamilton était second sur la grille. Le pilote Allemand partait du côté « propre » de la piste, disposant d’un couloir exposé au soleil et donc plus sec. Mais Nico Rosberg rate son envol à la différence de Lewis Hamilton qui s’élance mieux et prend le meilleur sur son coéquipier à l’extinction des feux. Le pilote Allemand tente coûte que coûte de reprendre sa première place mais à quel prix ? Il faut attendre le second tour de course pour voir les monoplace se frictionner. À la sortie de l’Eau Rouge, Nico Rosberg entre dans la zone DRS et active son aileron arrière, trop juste pour pouvoir doubler Hamilton, Rosberg prend tous les risques et vient heurter le pneu arrière gauche de son coéquipier. Résultat : un aileron avant endommagé, un pneu crevé et tout rêve de victoire envolée. Mercedes sort perdant de ce Grand Prix, eux qui partaient des deux premières positions. Car même si le contact ne fut que léger, le pilote Britannique a souffert tout au long du Grand Prix de cet accroc l’obligeant à rejoindre les stands dès la fin du deuxième tour. Rosberg quant à lui a du regagner les stands afin de changer son aileron avant, résultat : un perte de sept secondes et la victoire. Le pilote Allemand, second, n’a pas fait la course parfaite avec cet accrochage et un freinage tard tentant de dépasser Vettel dans la chicane finale. Rosberg paie les frais de sa course et récolte les sifflets du public sur le podium. L’imbroglio continue dans le clan Mercedes et alimente un peu plus la guerre des égos chez les Flèches d’Argent. 

Valtteri Bottas monte une nouvelle fois sur le podium.

Il est avec Daniel Riccairdo la grande révélation de cette saison. Pour la quatrième fois de la saison, le pilote finlandais s’invite sur le podium final en hissant sa Williams à la troisième place. Longtemps au coude à coude avec con compatriote Kimi Räikkönen, Valtteri Bottas parvient à le doubler à trois tours de l’arrivée. Après le Speilberg, Silverstone et le Hungaroring, Valtteri Bottas s’inscrit une nouvelle fois dans la lignée des pilotes automobiles finlandais et s’érige en tant que l’héritier des générations Häkkinen-Räikkönen. Derrière, il devance son compatriote Kimi Räikkönen qui parvient pour la première fois de la saison à devancer Fernando Alonso sur son circuit fétiche.

Le Top 10 est complété par Sebastian Vettel (5ème), Kevin Magnussen (6ème), Jenson Button (7ème), Fernando Alonso (8ème), Sergio Pérez (9ème) et Daniil Kvyat (10ème). On notera une nouvelle course noire des pilotes Français, Jean-Éric Vergne termine à 12ème place alors que Romain Grosjean et Jules Bianchi ont été contraints à abandonner.  

Grâce à sa seconde place, Nico Rosberg reste toujours le leader du Championnant du Monde à 29 points de son coéquipier. Daniel Ricciardo est troisième, Fernando Alonso cinquième. Nous vous donnons rendez-vous dans quinze jours pour le Grand Prix d'Italie dans le temple de la vitesse à Monza.