En route pour le GP d'Italie

Quinze jours après le GP de Belgique, les pilotes de F1 reviennent pour la 13eme manche de la saison qui va se dérouler ce week-end à Monza.

En route pour le GP d'Italie
En route pour le GP d'Italie ©fia.com

Riche en rebondissement, le Grand Prix de Spa-Francorchamps en Belgique a ouvert une nouvelle phase de la saison. Les Mercedes qui y ont perdu des points précieux auront alors à coeur de se rattraper le plus rapidement possible et dès la 13eme phase de la saison qui aura lieu ce week-end en Italie sur le circuit de Monza. Après la mythique épreuve en Belgique, ce GP d'Italie confirme le basculement dans la deuxième partie de la saison. Présentation.

Ricciardo au niveau des Mercedes ?

Alors que leur rivalité a atteint son paroxysme il y a quinze jours à Spa, Lewis Hamilton et Nico Rosberg seront attendus ce week-end et auront l'obligation de réaffirmer la domination des Mercedes. Sur la piste rapide de Monza, les deux pilotes se présentent comme les principaux favoris à la victoire. Comme en Belgique, les deux coéquipiers devraient s'affronter sur la piste et dès la séance de qualifications. Lewis Hamilton qui n'a pas pris de point il y a deux semaines aura alors la pression tandis que Nico Rosberg pourra gérer son avance au classement. Un duel entre les deux leaders du championnat s'annonce donc, à moins que la surprise Dani Ricciardo ne vienne s'interposer dans cette lutte et profiter des potentielles erreurs de deux pilotes. L'Australien s'est fait une spécialité de faire la différence en toute propreté là où Hamilton et Rosberg faisaient des erreurs. Alors pourquoi ne pas enchaîner avec une troisième victoire en autant de courses ? En terme de performance pure, les pilotes Mercedes apparaissent au-dessus, mais sur le plan de pilotage et de l'efficacité en course, c'est l'australien qui s'est montré le plus à son aise ces dernières semaines. De quoi lui donner des idées...

Ferrari un ton au-dessus à domicile ?

©eurosport.fr

Même si elles ont très peu de chances de s'imposer, les Ferrari de Fernando Alonso et Kimi Räikkönen seront cependant observer et sur le devant de la scène. A domicile, les flèches rouges auront pour objectif de confirmer leur montée en puissance enclenchée depuis le GP en Hongrie. Sur sa piste préférée, Kimi Räikkönen s'est montré à son aise, terminant au pied du podium après une course rapide et semble pouvoir surfer sur cette performance ce week-end. De son côté, Fernando Alonso misera sur sa vitesse de pointe et sur son pilotage pour faire la différence en piste. Plus à l'aise en course qu'en qualification, les Ferrari devront avant-tout bien se positionner sur la grille de départ pour réaliser une bonne performance ce dimanche. Mais soutenue par son public et poussée par la pression d'obtenir un bon résultat, l'écurie semble en mesure de finir dans les places de tête.

Vettel et Bottas dans le coup ?

Surchargée en appuis aérodynamiques, la Williams de Bottas était allé chercher une belle troisième place en Belgique. Sur une piste tout aussi rapide, le pilote finlandais aura certainement une carte à jouer. Dans une course qui s'annonce très serrée entre les secondes forces du plateau, la puissance du pack moteur Mercedes de la Williams pourrait faire la différence, tout comme la propreté de son pilote. L'écurie anglaise peut donc se montrer une fois de plus ambitieuse. Felipe Massa de son côté devra inverser la tendance et retrouver une place dans le Top 5 s'il veut éviter que l'écart entre lui et son jeune coéquipier ne cesse de se creuser. Le brésilien va devoir surtout faire la différence en course, précisément là où il a le plus de mal depuis le début de la saison.

©lequipe.fr

Sebastian Vettel est également largement en-dessous de son jeune coéquipier cette saison. C'est pour cela que le pilote allemand aura une nouvelle fois la pression ce week-end. Fort de son dernier tour rapide en Belgique qui lui avait permis d'arracher la 5eme place, le quadruple champion du monde semble en mesure de réaliser une belle performance sur la piste où il avait obtenu la première victoire de sa carrière en 2008. Comme souvent, l'allemand aura la pression sur les épaules. Espérons pour lui qu'il la traduise par une bonne performance en course ce dimanche.

Monza, le temple de la vitesse

©fia.com

A Monza, les pilotes vont être soumis à de rudes épreuves sur l'une des pistes les plus rapides de la saison, atteignant 360 km/h. Le circuit est composé de trois portions rapides et de multiples lignes droites que les pilotes atteignent à pleine vitesse. Ainsi, les monoplaces seront à plein régime pendant 17 secondes dans la ligne droite de départ-arrivée. Les moteurs à combustion y seront donc très sollicités et mis à rudes épreuves, tournant à plein régime pendant 75% des 5, 793 d'un tour. Au niveau des pneumatiques, Pirelli a opté pour les gammes les plus dures, ceux-ci subissant une grosse dose d'énergie et atteignant des températures très élevées. Le tracé de Monza demande alors une monoplace parfaitement stable et équilibrée. Il est également garant de spectacle, de quoi anticiper une belle course ce dimanche.

Au delà du spectacle qu'il pourrait offrir, ce GP d'Italie sera à suivre de prés pour la manière dont les pilotes vont réagir après la course à Spa. L'épreuve en Belgique marquait le début de la deuxième partie de la saison, celle à Monza pourrait en être un nouveau tournant.