Hamilton prend la pole

Lewis Hamilton est le premier pilote de l'histoire à s'emparer de la pole position du GP de Sochi. Solide et supérieur à Rosberg, le britannique s'élancera depuis la première place ce dimanche.

Hamilton prend la pole
Hamilton prend la pole ©fia.com.

S'il avait laissé la pole à Rosberg la semaine passée à Suzuka, Lewis Hamilton n'a laissé aucune chance à son coéquipier ce samedi en prenant les devants lors de la séance de qualifications du grand-prix de Sochi. Agressif et véloce, le britannique s'est emparé de la pole assez logiquement.

La domination d'Hamilton

En confiance après avoir signé le meilleur temps du week-end lors de la troisième séance du week-end malgré une sortie de piste, Lewis Hamilton abordait avec confiance ces qualifications. Serein et appliqué, l'ancien pilote McLaren signa alors les meilleurs temps de Q1 et Q2, sans subir la pression d'un Nico Rosberg qu'il relégua à 3 dixièmes lors de la première séance puis à 2,5 lors de la seconde. Hamilton réalisa même le record du tour en 1'38"338 lors de Q2. Supérieur à son coéquipier et à la Williams de Bottas, le leader du championnat du monde fit une fois de plus parler la poudre en Q3, répondant au meilleur temps qu'avait signé Rosberg en 1'38"946 en réalisant un chrono de 1'38"647 puis en s'assurant la pole en 1'38"513. En toute maîtrise.

McLaren confirme son retour

Derrière, on retrouve Valterri Bottas qui vint signer le troisième temps des qualifications. Sans une erreur dans le dernier virage et une perte de contrôle dans l'avant dernier, le finlandais aurait même pu obtenir une place sur la première ligne. Peu importe, ce n'est que partie remise pour la course de dimanche, tant la Williams apparaît comme la seconde force du plateau sur le tracé de Sochi. Après une belle course à Suzuka, Jenson Button a de son côté confirmé son retour au premier plan en obtenant une belle quatrième place sur la grille de départ. Rapide lors des essais de vendredi puis plus en difficulté ce samedi matin, le britannique s'est finalement montré propre et efficace en qualifications pour obtenir un temps qui peut lui permettre d'espérer un podium pour la course. 6ème chrono en Q3, Magnussen sera quant à lui pénaliser de cinq places sur la grille pour avoir changé sa boîte de vitesse au cours du week-end. Mais le danois pourrait être un des acteurs du grand-prix en partant de plus loin.

Mais la réelle surprise, on la doit aux Toro Rosso et à Kvyat en particulier qui s'est positionné cinquième sur la grille de départ. Devant son public, le russe s'est mis en évidence sur une piste qui semble convenir à ses qualités. Avec une monoplace efficace sur ce tracé, le futur pilote Red Bull pourra tenter un coup ce dimanche. Dans le même temps, Jean-Eric Vergne s'est classé dixième, confirmant une belle phase et de bonnes performances qui pourraient lui permettre de finalement être prolongé par son écurie. Mais tout cela devra être confirmé ce dimanche...

Les déceptions Massa et Vettel

Si tout semble aller pour le mieux pour Toro Rosso, McLaren et Bottas, les jours sont plus sombres pour Red Bull, Ferrari et Massa. Septième temps de la Q3, Dani Ricciardo a limité la casse. Son futur ex-coéquipier a de son côté, eu plus de mal. Vettel fût ainsi éliminé en Q2, en 1'40"052, sans jamais espérer se qualifier pour la dernière séance de qualifications. Le quadruple champion du monde devra faire mieux demain. Mais Red Bull semble en grand difficulté sur le tracé de Sochi et s'est révélée moins efficace et rapide que sa petite soeur, Toro Rosso.

Cela ne va pas mieux pour Ferrari. Alonso, huitième et Raïkkönen neuvième, n'ont jamais pu se battre pour le Top 5 et pourraient vivre une course difficile ce dimanche. La Scuderia semble avoir abandonnée cette saison pour se consacrer à l'avenir et à offrir la meilleure monoplace possible à Vettel. Alonso de son côté apparaît lassé par les performances de sa Ferrari et attend avec impatience la fin de la saison...

Plus surprenante, la performance de Felipe Massa constitue le vrai échec de cette séance de qualifications. Gêné par un problème de pression d'essence, le brésilien n'a jamais pu lutter afin de passer en Q2. Sans puissance et sans vitesse, l'ancien pilote Ferrari signa le dix-huitième temps. A lui de réaliser une grosse remontée lors du grand-prix.

Julien, we are all supporting you

Si les yeux étaient rivés sur Sochi, les esprits étaient du côté de Suzuka où Jules Bianchi est toujours hospitalisé. Présent dans toutes les têtes, le pilote français a reçu le soutien de tous ses camarades pilotes. "Ce qui se passe ici ne semble pas bien important" Touché par l'accident du membre de la Team Ferrari, Fernando Alonso est apparu très ému avant les qualifications. Tout comme Jean-Eric Vergne. "Tout ce que je ferai ce week-end, la course, ce sera pour Jules". Le français n'est pas oublié. Espérons que ce soutien l'aide dans son combat.

Mais c'est également le combat sur la piste qui nous tiendra en haleine ce dimanche dès 13h00. Rosberg réagira-t-il face à la domination sans partage d'Hamilton ? Bottas peut-il jouer sa carte pour aller chercher la victoire ? Button peut-il espérer un podium ? Massa, Vettel et Ferrari vont-ils revenir dans la course au Top 5 ? Réponses, demain à partir de 13h00.