Retour sur la carrière de Michael Schumacher

Le pilote allemand, toujours dans un état grave après son accident de Ski à Méribel le 29 Décembre 2013 fête ce 3 Janvier 2015 ses 46 ans. Retour à cette occasion sur quelques grands moments de sa carrière.

Retour sur la carrière de Michael Schumacher
Michael Schumacher fête ses 46 ans, avec une belle carrière derrière lui. | Crédits photo : Alex Comerford

1992 : Première victoire à Spa Francorchamps

Michael Schumacher qui pilote en formule 1 pour la deuxième année (Benetton) remporte sa première victoire avec le meilleur tout en course sur le tracé belge, devant Nigel Mansell et Riccardo Patrese, tous les deux pilotes chez Williams. 

Schumacher sur le circuit de Spa file vers sa première victoire | Crédits : FanaticF1

1994 : Premier titre de champion du monde

Michael Schumacher, qui pilote toujours pour l'écurie Benetton Ford de Flavio Briatore possède un objectif qui n'est pas des moindres : rivaliser avec Ayrton Senna, favori du Championnat. Le duel tourne court avec le terrible accident du pilote brésilien lors du grand prix de Saint Marin, le 1er Mai 1994, où il trouve la mort.

L'année de son premier titre mondial fut également marquée de polémiques, entre soupçons sur un potentiel système d'aide au départ, un réservoir non conforme à Hockenheim en Allemagne, ou encore l'usure excessive d'une planche sous la voiture en Belgique…

A Adélaïde, pour le dernier Grand Prix de la saison, c'est un accrochage qui vient départager Michael Schumacher (92 points au championnat du monde) et l'inattendu Damon Hill (91 points) : alors qu'il est sur le point d'être dépassé, l'Allemand se rabat sur Hill, et finit dans le mur. Le pilote Williams abandonne, un tour plus tard, suspension pliée. Michael Schumacher est champion, pour un point.

Schumacher s'en va gagner le titre...dans le mur !

1997 : Exclu du championnat à Jerez, sur la dernière course

Après une saison âprement disputée entre Michael Schumacher (Ferrari) et Jacques Villeneuve (Williams Renault), la dernière course sur le grand prix d'Europe présente les même enjeux que le Grand Prix d'Australie 1994. Schumacher possède 78 points, Villeneuve, 77.

Au 47ème tour, à l'approche du virage 6, Villeneuve est beaucoup plus rapide et se jette à l’intérieur du virage pour dépasser le pilote allemand alors en tête. Ce dernier se rabat sur le pilote canadien, mais se retrouve éjecté dans le bac à gravier. Il abandonne et perd le championnat. La FIA décide même de l'exclure du classement de la saison 1997, tout en lui permettant de conserver ses résultats. (Victoires, poles et points)

1999 : l'Accident

Pendant le Grand Prix de Silverstone en Grande-Bretagne, le Baron Rouge est victime d'un incident mécanique sur sa monoplace et finit dans le mur à très haute vitesse. Jambe cassée. Il revient en cours de saison mais ne peut rien faire contre Mika Hakkinen, qui gagne son deuxième titre de champion du monde.

Gros crash pour le pilote Allemand qui se casse une jambe | Crédits : DR

2002 : Le camouflet autrichien

Situé pendant l'époque de domination sans partage de la Scuderia Ferrari, le Grand Prix d'Autriche 2002 a marqué les esprits. Rubens Barrichello, qui a mené la course de bout en bout, doit céder sa place a son coéquipier, Michael Schumacher, alors qu'il n'est qu'à moins de 100 mètres de la ligne d'arrivée.

Insupportable dénouement pour les fans, qui sifflent le podium qui ce jour là s'apparente à une gigantesque farce.

Lien vidéo :

2004 : Le Kaiser septuple champion du monde

L'année des records est également l'année de son dernier titre en Formule 1. 4 ans après son premier titre chez Ferrari, il écrase littéralement ses concurrents avec 13 victoires. Cette année marque le véritable sommet de sa carrière, avant des temps plus difficiles avec la concurrence en 2005 et 2006 d'un certain Fernando Alonso (Renault).

Schumacher fête son 7ème titre de champion. | Crédits : Schumigirl 1956

2006 : 91 victoires et puis s'en va...

10 Septembre 2006. Alors qu'il vient de remporter le Grand Prix de Monza, Schumi annonce qu'il arrête la Formule 1 à l'issue de la saison. Il perd espoir de remporter le championnat sur le circuit de Suzuka, avec une casse moteur.

2010 : Comeback.

Michael Schumacher se laisse tenter par l'aventure Mercedes, dirigée par son ancien directeur technique Ross Brawn, qui en 2009 fit sensation avec son écurie Brawn GP, gagnant titre pilotes et constructeurs.

Le Kaiser n'est pourtant plus à la fête. Souffrant de difficultés avec les nouveaux règlements et l'évolution technique des monoplaces, le pilote allemand se retrouve relégué loin de la tête de la course. Le 4 Octobre 2012, il annonce qu'il arrête définitivement la Formule 1 à la fin de la saison.

Le pari Mercedes n'aura pas porté ses fruits. | Crédits : Michael Elleray

Schumacher, c'est enfin un pilote à gros chiffres : Septuple champion du monde, 69 poles positions, 91 victoires, 308 départs dont 155 podiums.

On ne peut que souhaiter un bon anniversaire à Schumi, ainsi que des vœux de prompt rétablissement pour cette année 2015 !

#KeepFIghtingMichael !