La Voiture de sécurité virtuelle en piste en 2015

La FIA dans son nouveau règlement sportif de la Formule 1 publié ce jeudi a confirmé la mise en place de la "Virtual Safety Car".

La Voiture de sécurité virtuelle en piste en 2015
La FIA prend des mesures après le crash de Jules Bianchi

On avait vu le système être testé pendant les dernières séances d'essais libres de la saison. Après des tests concluants, il a été décidé par la Fédération Internationale de l'Automobile de l'adopter pour la saison 2015.

Le chapitre 41 du nouveau règlement publié par la FIA ce Jeudi explique les conditions de déploiement de la voiture de sécurité virtuelle ( VSC). 

"La voiture de sécurité virtuelle doit être déployée lorsque les doubles drapeaux jaunes sont nécessaires dans une portion du circuit et que les concurrents ou commissaires peuvent être en danger, mais que les circonstances ne nécessitent pas forcement la mise en place de la voiture de sécurité elle-même."

"Quand l'ordre de mise en place de la procédure VSC est donné, un message "VSC deployed" doit s'afficher sur le système de chronométrage officiel ainsi que sur les panneaux lumineux de la FIA".

Le message "VSC Deployed" accompagné d'un panneau lumineux | FOM.

"Aucune voiture ne pourra entrer dans les stands pendant la procédure VSC sauf pour changer de pneumatiques."

Le règlement explique également la vitesse à respecter pendant la procédure :

"Les voitures en course doivent réduire leur vitesse et rester au dessus du temps minimum défini par le boîtier électronique officiel de la FIA." 

Si un pilote dépasse cette limite, il sera automatiquement pénalisé par les commissaires.

Aucun dépassement ne sera évidemment autorisé, sauf cas particuliers comme dans la réglementation classique du régime de drapeau jaune. 

"Lorsque le directeur de course décide que les conditions de sécurité sont réunies pour mettre fin à la procédure VCS, le message "VSC ENDING" sera affiché sur le système de chronométrage officiel, et de 10 à 15 secondes après, les panneaux lumineux de la FIA passeront de "VSC" au vert et le pilotes pourront reprendre la course. Après 30 secondes, les feux verts s'éteindront".

"Chaque tour complété sous cette procédure compte pour un tour de course."

La mise en place de cette règle fait suite au terrible accident de Jules Bianchi survenu lors du Grand Prix du Japon, ou la sécurité avait été remise en cause après que le pilote français ait percuté un engin qui dégageait la voiture d'Adrian Sutil.