Tour d'horizon pré-saison 2015 : Sauber F1 Team

Aujourd'hui, présentation des nombreuses nouveautés de l'écurie Suisse Sauber F1 Team, qui pourrait ramener quelques points précieux cette saison.

Tour d'horizon pré-saison 2015 : Sauber F1 Team
Marcus Ericsson et Felipe Nasr avec la nouvelle Sauber à Jerez (crédit photo : motorsport.com)

A la peine les dernières saisons en Formule 1, l'écurie Suisse Sauber F1 Team a effectué de nombreux changements sur sa monoplace, en vue du championnat du monde 2015.

2 nouveaux pilotes dans l'espoir de se relancer

Adrian Sutil et Esteban Gutierrez n'ayant pas convaincu lors de la saison 2014, l'écurie Sauber a décidé de se renouveler en prenant 2 jeunes pilotes, peu expérimentés en Formule 1.

Le premier, Marcus Ericsson, est Suédois. Auteur d'une première saison compliquée en Formule 1 au sein de l'écurie Caterham, le natif de Kumla a su se distinguer sur quelques courses, notamment à Monaco. Il réussit à finir 11e, à la porte des points, malgré une monoplace qui ne lui permettait guère de briller. Lors des dernières courses de la saison, le Suédois a su se montrer en s'imposant à plusieurs reprises devant son co-équipier Kamui Kobayashi, pourtant beaucoup plus expérimenté que lui.

Le deuxième est brésilien. Felipe Nasr, deuxième pilote chez Sauber, va vivre sa première saison pleine en Formule 1. Agé de 22 ans, il faisait partit depuis Février 2014 de l'écurie Williams F1 Team en tant que pilote essayeur.

Motorisation Italienne

Malgré des difficultés financières, l'écurie Sauber F1 Team est toujours présente cette saison en Formule 1, et sera dotée comme les saisons précèdentes d'un moteur Ferrari V6. Les ingénieurs de l'équipe ont porté quelques modifications sur la performance de la monoplace, afin d'améliorer notamment la stabilité au freinage, ainsi que la performance dans les virages lents et la réduction du poids. "Nous avons pu emmagasiner beaucoup d'expérience au cours de la saison 2014, et nous avons pu nous en servir pour la Sauber C34" déclare Eric Gandelin, chef-designer du Sauber F1 Team. L'écurie Suisse aura la particularité de bénéficier exclusivement du même moteur que des monoplaces de la scuderia pilotées par Kimi Raïkkönen et Sebastian Vettel.

Essais à Jerez et Barcelone, verdict ? 

L'écurie a été victime plusieurs fois pendant les essais de problèmes au niveau de la boite de vitesse, limitant le roulage. Des soucis qui viennent s'ajouter à son recul au sein de la hiérarchie des constructeurs. Les 2 pilotes n'ont pu se distinguer lors des essais. Tout reste à prouver pour l'écurie Suisse.